NOUVELLES d’hier, d’aujourd’hui, de demain

A se lire, on finit par se connaitre………….

Archive pour la catégorie 'liberte de pensee'

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR (Bande des quatre)

Posté : 15 avril, 2008 @ 7:05 dans liberte de pensee | 6 commentaires »

Quand Marie arrive chez Elodie et Alain, elle sent bien qu’il vient de se passer quelque chose et se dit qu’elle n’aurait peut être pas du venir. Mais l’accueil est quand même chaleureux et Elodie, en deux mots, explique la situation.

_ mais le voila mon scoop!, André quitte la ville, ne sera plus prêtre et puis quoi encore?

_Marie!!! crie Elodie

Marie, se renferme, Elodie va la consoler, Alain ne sais que dire…Il regarde les deux femmes l’une contre l’autre et tous ses sens en sont éveillés. Il laisse passer un instant qui lui semble interminable et va embrasser Marie sur la joue pour lui prouver son amitié.

André arrive, l’air toujours aussi sombre. Alain lui fait comprendre que Marie est au courant de sa décision. Il se détend. Elodie le fixe. Elle sait qu’elle est la cause de  la décision de son beau frère. Il lui faut lui parler seule à seul. Il lui faut trouver une occasion. Elle regarde aussi Marie si jolie, son mari qu’elle aime de toutes ses forces et se mord les doigts pour ne pas dire tout ce qu’elle a dans le coeur. Combien de temps pourra-t-elle cacher son coeur et ses craintes.

C’est André qui donnera une petite occasion qu’elle va saisir

_ Avant de partir, je dois parler avec Elodie, j’espère que tu le voudras bien chère belle soeur et j’espère qu’Alain acceptera que je confesse son épouse.

Quelle solennité!!! s’exclame Alain, tu peux voir Elodie quand tu le veux. Elodie peut te le dire également.

_merci cher frère, Elodie, on se voit demain matin chez moi?

- Oui quand tu veux, OK pour demain matin.

_ et si nous allions déjeuner tous les quatre lance Marie.

_ ils répondent tous oui ensemble.

L’appartement résonne encore de leurs rires.

Pendant ce temps, Gilles émerge. Il a encore une drôle d’idée…

Paulo, s’occupe de son chat qui lui ronronne dans les oreilles….Il est loin de penser à ce qui va lui arriver.

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR (la décision d’André)

Posté : 14 avril, 2008 @ 7:16 dans liberte de pensee | 2 commentaires »

Avant de se rendre à l’évêché, Alain va téléphoner à son frère pour lui annoncer sa décision.

Alain est abasourdi par la révélation.

_ mais que vas tu faire?

_ je vais partir et faire dans l’humanitaire, on m’a déjà proposé il y a six mois, j’avais refusé à l’époque et je ne t’en avais même pas parlé.

_ réfléchis encore un peu…

_……..non, Alain, c’est décidé, je vais voir l’évêque maintenant, de toute façon je passe te voir après tu seras ou?

_ je reste à la maison avec Elodie aujourd’hui, le cabinet est fermé.

_ OK à tout à l’heure.

Alain raccroche, il parle à Elodie de sa conversation avec son frère. Elodie blanchit, elle se doute des raisons de la décision de son beau frère. Elle pense qu’elle doit parler à Alain mais se dit qu’elle doit attendre qu’André vienne s’expliquer et aussi, elle doit en parler à sa confidente Marie.

Marie, elle, est à la péche aux scoops, et pour l’instant ça ne mord pas. Elle se dit qu’elle passerait bien faire un petit coucou à Elodie et Alain histoire de se faire payer un café. Quand elle arrive chez le couple, elle les trouve effondrés. Que se passe-t-il?

André a vu son éveque, cela ne s’est pas trés bien passé. …

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR (LA FUREUR DE GILLES)

Posté : 13 avril, 2008 @ 7:16 dans liberte de pensee | 3 commentaires »

Le matin est déjà là. Elodie est toujours levée la première. Elle court à la cuisine préparer le petit déjeuner et revient dans la chambre dans les bras d’Alain. Elle le caresse sur tout le corps, lui, s’étire et commence à fouiller la chemise de nuit d’Elodie. Elle se défends petitement, criant de petits gémissements. Lui, se fait plus entreprenant et fini par avoir ce qu’il désirait….

Le café est excellent. Elodie préfère la chicorée. Ils déjeunent chacun cote à cote, lui, son café, elle, sa chicorée, ils s’aiment et se le disent encore et encore. Elle rit, il rit. La journée s’annonce radieuse.

André se réveille, fait sa prière et se lève. Il a passé la nuit avec sa mère, elle lui a donné les mots à dire à l’évêque. IL est de bonheur, il rédige sa lettre de démission, déjeune rapidement et se rend à l’église pour la messe du matin, certainement sa dernière messe.

Ce sont toujours les mêmes qui sont là assises devant l’autel à l’attendre calmement et en priant. Elles sont cinq, cinq veuves qui viennent chaque matin assister à la messe d’André. Cinq fidèles se dit il. Il ne leur dira rien de ses projets, gardant sa décision pour son évêque.

Gilles a téléphoné toute la nuit, pestant contre son ami Paulo. Paulo, fatigué d’entendre le téléphone, finit par répondre.

_oui!

Paulo et le curé?

8je l’ai vu mais je ne lui ai rien dit, il a des yeux tu te noie dedans et ce gars là il a grandi, ce n’est plus un gamin, on ne peux rien dire. Mais ses yeux, ils te transpercent.

_moi, je m’en fout des yeux, c’est moi qui vais m’occuper de tout, tu verras!!!

_non Gilloux! je ne verrais rien, je laisse tomber, salut!!

Paulo raccroche. Il est content de lui, il peut se regarder dans une glace maintenant.

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR (Amour toujours)

Posté : 12 avril, 2008 @ 7:11 dans liberte de pensee | 4 commentaires »

Nous sommes dans une histoire d’amour et chaque personnage par son amour nous bouscule. André aime sa mère, qui vient de décéder, il aime Dieu mais va s’en éloigner préférant aimer Elodie. Alain aime Elodie comme jamais un homme n’a aimé une femme. C’est un amour tel qu’il peut rendre fou. Elodie aime son mari, elle l’aime comme une femme peut aimer un homme. Elle ne veut que son bonheur et nous pensons qu’elle fera tout pour préserver ce bonheur. Marie aime Elodie, elle aime mais accepte de partager cet amour avec Alain, elle est prête, par amour, à s’effacer. Gilles, lui, n’aime que lui même et l’alcool. Ces personnages vont évoluer devant vous et l’auteur ne les contrôle plus, tout peut arriver même au delà de la morale…..

Elodie se blottit contre Alain, elle lui caresse doucement la base du cou, ses doigt courent sur son mari qui a des frissons. Elle a envie de cet homme qui est le sien, et en même temps elle pense à Marie, seule dans son appartement. Ses doigts remontent sur las cheveux d’Alain, elle le caresse….la nuit sera longue et sans sommeil….

André pense au  discours qu’il doit avoir avec son évêque. Comment lui exposer sa décision? Quelle sera sa réaction. Il se pose des question et s’endort sans avoir trouvé ses mots.

Gilles est dans un état comateux, il attend son Paulo. Mais que fait il? Il s’est fait doubler, c’est sur maintenant, il serait revenu depuis longtemps. Il téléphone, personne ne réponds, il va voir de quel bois je me chauffe!!! peste l’alcoolique. Et il retombe dans  ses délires au cours desquels il voit, des petites bêtes noires, venir lui grignoter le bout des pieds.

Marie est triste, elle pense à Elodie. Elle voudrait être avec elle, se serrer contre elle, l’embrasser…non, il ne faut plus y penser. « Que je l’aime!!! » Cette nuit, elle ne dormira pas, pas plus que les autres nuits, imaginant son amie dans les bras d’Alain.

Paulo est rentré chez lui. Le téléphone n’arrête pas de sonner, il sait que c’est Gilles, il ne répondra pas, il ne répondra plus.

 

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR (André et Paulo)

Posté : 11 avril, 2008 @ 7:11 dans liberte de pensee | 4 commentaires »

Il fait sombre, le ciel est chargé, André sort de l’église avec les futurs communiants. Ils ont répété les chants presque tout l’après midi. Sa décision est prise, demain matin il va demander audience à lévêque et démissionnera. Que fera-t-il ensuite? Il trouvera bien quelque chose. Il aperçoit un homme, debout dans la pénombre, qui semble l’attendre. Il dit au revoir aux enfants et s’approche de l’homme. Il entame la conversation.

_Nous nous sommes déjà vu?

_ oui, il y a quinze jour en coup de vent.

_ oui, et ???

_ Il me faut vous parler dans un endroit tranquille

_ On n’est pas dans un endroit tranquille ici? sur le coté de l’église, il fait noir, le ciel est gris et personne ne vient à l’horizon, parlez mon fils.

_ c’est difficile à vous dire, vous venez de perdre votre mère, alors je pense que je ne vais pas vous déranger, en vous voyant, je viens de trouver la solution à mon problème, je vous remercie.

_ C’est bien mon fils, mais si aviez besoin de quoi que ce soit, sachez que je suis votre ami.

Paulo se force pour ne pas courir. Il a honte, faire ça à un curé. C’est encore une idée de Gilles. Quel voyou!!! il n’ira plus voir Gilles c’est un mauvais garçon. Il n’a qu’à se débrouiller tout seul se dit il en rentrant chez lui.

Alain et Elodie sont blottis l’un contre l’autre. Elodie aimerait expliquer à son mari ses sentiments pour la journaliste mais n’ose même pas essayer de le préparer à cette révélation. Elle demandera conseil à son amie….

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR (Changements d’attitudes)

Posté : 10 avril, 2008 @ 7:10 dans liberte de pensee | 5 commentaires »

Paulo se tient prêt. Ce soir il ira rendre visite au curé. Gilles lui a donné la permission. L’enterrement a eu lieu il y a quinze jours, il a eu le temps de faire son deuil!

André ne se doute de rien, il est en permanence en prière essayant de joindre sa mère pour lui dire des mots, ces mots que son caractère ténébreux ne lui ont jamais donné. Il lui parle sans cesse, jusqu’à en devenir fou. Pourquoi est il resté à ne jamais parler. Maintenant, elle est partie rejoindre son père et elle sait. Lui sait qu’il va quitter son sacerdoce. Il ne veut plus être prêtre. C’est trop dur d’aimer quelqu’un et de pas pouvoir le faire. C’est dur de se retenir, laissant ainsi filer une vie, sa vie. Sa décision est prise, il ne peut plus être prêtre. Ce coup de tête va certainement choquer mais il partira loin et se ressourcera.

Gilles, dans sa folie alcoolique a un autre idée de génie. Il va aller voir la petite journaliste et tout lui raconter. Quand il va dire ça à Paulo, ce dernier sera content, car il n’y avait pas pensé. Il faut arroser ça et il débouche une canette.

Paulo, avant de partir chez le curé, passe chez Gilles qui lui expose son idée.

_Non mais t’es dingue par l’alcool!!! tu vas faire tout capoter. J’irais la voir la journaliste et je la ferais chanter, si elle ne fait pas l’article, au cas ou le curé veut pas payer, c’est elle qui devra payer car moi, mon gilloux, je la menacerais de prévenir son chef qu’elle n’a pas voulu faire l’article. Tu comprends?

_ Rien!, j’ai rien compris, bois une bière et de toutes façon je te fais confiance, mais dépêches toi j’ai besoin d’argent moi.

Paulo repart et se dirige vers le presbytère, il vingt heures trente quand il sonne à la porte. C’est une dame assez âgée qui lui ouvre. « L’abbé est à l’église » lui dit elle »il prépare les communiants, il faudra revenir demain matin. Paulo, n’avait pas prévu ça, il réfléchit et dit qu’il va attendre le prêtre à la sortie de l’église. La dame referme la porte, Paulo va vers l’église. Elle repart à la cuisine préparer le chocolat blanc aux fraises pour le repas du soir.

Il attend dehors en fumant sa cigarette. Le curé sort avec des jeunes garçons….

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR (Tristesse)

Posté : 9 avril, 2008 @ 7:04 dans liberte de pensee | 4 commentaires »

Une longue file toute noire défile dans les rues de la ville. Des personnalités mais aussi des anonymes qui sont venus dire un dernier adieu à la maman de leur curé, à la maman de ce médecin de famille attachant. Des larmes étouffées parcourent ce long cortège silencieux.

L’évêque a célébré la messe, il ouvre la voie qui doit emmener la vieille dame dans sa dernière demeure. Alain et André sont derrière la cercueil, le visage grave. Elodie suit avec son amie Marie, l’une soutenant l’autre. Les deux femmes ont le visage rouge de pleurs.

A la terrasse du PMU, Paulo sirote un pastis. Il regarde passer le cortège, il n’a d’yeux que pour le prêtre et son frère. il pense que la douleur de ces dernier favorisera son dessein.

Gilles est trop faible pour assister à la cérémonie. Il n’a pas encore digéré le tonneau de bière qu’il a bu hier soir. De toute façon, c’est tous les jours comme ça. Il ne peux plus s’en passer et il en ingurgitera encore plus quand le curé aura craché.

La cérémonie du cimetière est terminée. Les fidèles repartent sur la pointe des pieds. Alain, André, Elodie et Marie restent devant la sépulture. Ils prient, on entend simplement les respiration hachées de ces personnages soudés par la tristesse. Alain est le premier à s’éloigner, il entraîne Elodie avec lui, la prend sous son aile comme une enfant. Marie se joint au couple et s’accroche au bras d’Elodie. André reste seul à prier. Il restera longtemps. Sa famille l’attend, lui implore le seigneur de lui pardonner ses fautes. Jamais il ne devais laisser entrevoir son coeur à Elodie et le voila puni……

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR (COEUR)

Posté : 8 avril, 2008 @ 7:03 dans liberte de pensee | 6 commentaires »

Pendant que Elodie et Marie sont en pleine explication au sujet de leurs amours, une homme s’approche du presbytère. Paulo tourne dans sa tète le discours qu’il va tenir à André. Comment le curé va le prendre? Il ne faut pas se tromper, il faut bien expliquer. Il n’ose pas sonner, va fumer une cigarette un peu plus loin….jette sa cigarette, s’approche et quand il va sonner, la porte s’ouvre sur André qui sort en vitesse.

_Monsieur l’abbé, mon père!!!

__je n’ai pas le temps, ma mère vient d’avoir une attaque, plus tard!!! »

Paulo reste là, seul, bête, un peu sonné.

Alain est déjà au chevet de sa mère, il vient de prévenir son frère et n’arrive pas à joindre Elodie.

Elodie et Marie sont l’une contre l’autre se consolant mutuellement.

_Je ne veux pas te perdre Elodie, je t’aime trop, garde moi dans ton coeur comme ton amie, ta chère amie.

_ Oui, Marie, tu es ma chère amie chérie, je te garde dans mon coeur, mais tu comprends bien que dans ma situation…. »

Le téléphone sonne. C’est André, il prévient, sa mère vient d’avoir un attaque cardiaque, pour l’instant elle est en observation.

Elodie part rejoindre son mari et son beau frère à l’hôpital. Mon dieu faites que ce ne soit pas trop grave!!!

Quand Elodie arrive à l’hôpital, la maman de son mari a cessé de vivre emportée par une rupture d’anévrisme…

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR (comment aimer comme ça?)

Posté : 7 avril, 2008 @ 7:22 dans liberte de pensee | 4 commentaires »

Les deux femmes doivent s’expliquer, mais pour Elodie comment faire taire cet amour naissant contre nature.?

Gilles ne comprend rien à ce que Paulo lui dit de faire. Paulo se propose encore une fois pensant que son ami va faire foirer l’affaire.

_ tu vas, ou je vais voir le curé et tu lui dit que tu sais tout et tu lui dit ça sera 250 euros par mois ou je raconte tout à un journaliste et avec le scandale que ça va faire pour votre frère le médecin …..Il va te répondre qu’il n’a pas d’argent. Tu lui dit que c’est pas ton problème, son frangin en a lui il a qu’a demander.

Gilles a du mal a comprendre, forcément pense Paulo, la bière. Il décide de passer à l’action lui même. Il part voir le curé….

Marie attend Elodie. Elle aussi se demande comment va se passer cette entrevue. Elle a tellement envie d’aimer, son amie. Elle est décidée à tout pour ne pas la perdre. Elodie arrive, le teint légèrement rose. Les deux amies se regardent longuement, elles s’embrassent simplement, et rien que cette bise enflamme Marie qui se met à pleurer chaudement. Ses larmes coulent dans le cou d’Elodie. On sonne à la porte d’entrée. Marie sèche ses larmes et va ouvrir. C’est son rédacteur en chef qui viens lui donner un scoop. Elodie s’efface discrètement, laissant parler les journalistes. Le rédacchef part et laisse les deux jeunes femmes à nouveau seules. Comment va se passer leur entretien, que vont se dire ces deux amoureuses, Elodie doit déjà sauver son mariage. Elle pense à Alain, dans leur lit ce soir elle va lui faire l’amour comme jamais pour lui montrer son amour mais comment, …….avec Marie?…..

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR ( Amour de femmes)

Posté : 6 avril, 2008 @ 8:01 dans liberte de pensee | 2 commentaires »

Que lui est il arrivé. A peine mariée, elle se jette dans les bras d’une femme, sa meilleure amie.

Quels sentiments a-t-elle vraiment? Oui, elle l’aime…Mais peut on aimer un homme et une femme en même temps. C’est pourtant ce qui lui arrive. Le corps de Elodie frémit à l’idée du baiser qu’elle a échangé avec Marie. Elle est rouge de honte. Que va penser Marie de son comportement!!!

Il lui faut se poser la question. Elle aime Marie, mais comment, elle aime son corps?, elle aime Marie mais comment? Tout tourne dans sa tète. Elle ne sait plus….

Le téléphone sonne, c’est Marie. Sa petite voix est tellement douce que Elodie en est tout retournée, elle transpire, des gouttes de sueur coulent le long de sa poitrine ,sa respiration est haletante.

_ oui, Marie?

_ Je t’aime

_ il faut qu’on en parle

_je te veux

_non ce n’est pas possible!, je suis mariée

_ j’accepte tout

_ non  Marie, nous avons fait une erreur

_ non, tu m’aimes je le sais et je t’aime

_voyons nous, pour en discuter calmement ….

_ oui, Elodie je suis à toi.

_ demain chez toi, Marie ?

_ oui!!!!!!! »

Elles ont raccroché ensemble. Pour Marie la journée est bonne, elle aime Elodie  et son patron vient de l’embaucher définitivement.

Gilles et Paulo ont commencé à échafauder leur plan….

 

1...2324252627...30
 

OPTICAL CONSULTING |
quoid'neuf ? |
Mieux Vivre @ Mimizan |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Au fil des saisons
| Parlons en...
| SYNDICAT FO UES BOILEAU NRJ...