NOUVELLES d’hier, d’aujourd’hui, de demain

A se lire, on finit par se connaitre………….

Archive pour la catégorie 'liberte de pensee'

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR ( Reve de femmes)

Posté : 26 avril, 2008 @ 7:25 dans liberte de pensee | 4 commentaires »

Paulo et Gilles sont en train de terminer l’installation de la pharmacie en vue de l’inauguration de demain. Elodie est partie se doucher. Elle a travaillé dur ces jours ci et a décidé de laisser les deux hommes terminer. Alain ira les rejoindre et les aider quand son cabinet sera vide ce soir. Elle s’endort, fatiguée mais heureuse….

Marie sait que Elodie est chez elle. Elle se rend chez son amie pour y boire une tasse de thé. Quand elle arrive, Elodie est en peignoir à peine sortie de la douche. Marie regarde sa confidente avec intensité.

_ tu m’offre un thé ma chérie?

_ oui, tu sais ou c’est, va te le faire et ramène moi en un également pendant que fait mon brushing.

Marie se rend à la cuisine, prépare le thé et revient dans le salon. Elle entend Elodie et son séchoir dans la salle de bain. Elle s’y rend, entre et….Elodie lui tourne le dos, elle est nue. Marie pousse un petit cri

_ excuses moi!

_ mais tu n’as jamais vu une femme nue lui répond Elodie en se retournant.

Marie a les oreilles qui bourdonnent, elle s’approche d’Elodie…les deux femmes se regardent dans les yeux intensément…Marie prend Elodie par le cou et les deux femmes s’embrassent longuement. Elodie, déshabille Marie, elle lui arrache ses vêtements, Marie caresse Elodie sur tout le corps s’attardant aux endroits les plus sensibles. Elodie embrasse la poitrine de Marie et entraîne sa copine sur le canapé…..Corps contre corps, nues, les deux femmes vont s’aimer…..Elles poussent chacune des petits cris d’amour et leurs corps s’entremêlent s’activent pour faire plaisir à l’autre. Seule une femme connaît le plaisir d’une femme……….Elodie se réveille honteuse de ce reve, elle est perdue.?……………

Dans sa montagne, André continue à s’occuper de ses enfants orphelins. Parfois, il descend dans la vallée, à Sarajevo pour voir les plus âgés qui sont placé dans des familles d’accueil pour pouvoir accéder au collège et aux lycées. Mira ne le quitte pas, elle l’aime et ne désespère pas d’avoir un jour le retour.

 

 

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR ( Mira)

Posté : 25 avril, 2008 @ 7:25 dans liberte de pensee | 2 commentaires »

Elle est grande, trés brune. Ses yeux, bleus de l’océan, sont aussi profonds que ceux de son directeur André. Ses cheveux trés longs sont coiffés en une natte qui lui descend jusqu’aux hanches qu’elle a larges.

Mira est veuve de guerre, cette guerre qui a déchiré son peuple et qui a laissé tant de femmes et d’enfants seuls. Mira et son mari habitaient une petite ville quand la guerre a éclaté. Lui, directeur de l’école, elle institutrice ont été séparé avant d’avoir pu avoir un enfant. Aujourd’hui, sa vie c’est ce village ou tous les enfants sont ses enfants.

Quand elle a vu André pour la première ois, elle a eu froid dans le dos. Quel homme, beau, sage et simple. Il a la bonté dans les yeux mais ne la livre pas. Comment percer son secret? Pourquoi est il là alors qu’il pourrait aisément rester dans son beau pays que tous ici envient. Petit à petit, Mira va tomber amoureuse d’André, attendant un signe de lui. Elle ne l’aura pas, André est tout entier à son travail et ne voit pas ceux qui l’entourent.

Mira attendra André, maintenant, elle le sait, c’est avec cet homme qu’elle veut être heureuse.

André commence à comprendre le serbo-croate, langue nécessaire pour parler aux ouvriers qui construisent les maisons. L’ONG fait livrer, chaque  jour, les matériaux et le village avance. Une maison est prévue pour dix enfants et une maman. Il y a déjà cinq maisons terminées. Mira et André gèrent la construction, l’éducation et la logistique du village. Mira ne peut plus se passer d’André qui est devenu en quelques jour un vrai patriarche écouté, vénéré et respecté , comme savent le faire ces gens.

Mira et André vont bientôt se rencontrer et Mira remplacera Elodie dans le coeur d’André.

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR (Ils vivent devant vous)

Posté : 24 avril, 2008 @ 7:11 dans liberte de pensee | 3 commentaires »

Marie devient paresseuse, c’est toujours Paulo qui est le premier debout et prêt à tout pour lui faciliter la vie et la rendre heureuse. Elle traîne au lit et voudrait encore être dans les bras de son amant, que la nuit ne se termine jamais. Il faut quand même se lever….Pas le temps de déjeuner, elle boira un café au journal. La douche lui procure une telle sensation de bien-être qu’elle aimerait que Paulo vienne l’y rejoindre. Mais le travail n’attend pas, les scoop non plus. Il lui faut également préparer l’article qu’elle doit écrire sur l’inauguration de la pharmacie de Elodie qui aura lieu ce samedi. Paulo la regarde partir en souriant. Quelle charmante petite jeune femme!!! insouciante, amoureuse…il est heureux. Il caresse son chat en buvant son thé et pense à son amour nouveau.

Elodie est en colère. Les articles d’orthopédie qu’elle a commandé pur l’inauguration ne sont pas arrivés et si elle les veut pour samedi, il lui faut aller les chercher. Alain est débordé au cabinet et Elodie ne peut se permettre de perdre une journée pour aller chercher son colis à Paris. Elle téléphone à Gilles, lui explique son problème. Gilles réfléchit et trouve une solution qu’il expose à la jeune pharmacienne. Lui et paulo, qui est en repos aujourd’hui, peuvent se charger de la mission. Elodie est aux anges, son problème est résolu.

André pense à sa famille, restée loin de lui. Comme il aimerait avoir son frère près de lui avec Elodie. Elodie……elle est toujours dans son esprit. Il en rêve la nuit et ne peut s’empêcher de lui faire l’amour en reve. Il se réveille, honteux de ses rêves. Son guide Mira ne lui dit rien. On dirait qu’elle l’observe et qu’elle cherche à percer on mystère. Les  enfants, comme tous les gosses, se sont habitués à André…il est si gentil. Même si il ne le comprenne pas encore trés bien, malgré les cours de français qui leur sont dispensés ici, ils commencent à aimer leur nouveaux directeur de village.

C’est Mira qui va venir donner ses consignes de directeur à André. Ils s’installent tous les deux dans un bureau. L’un en face de l’autre, ils se fixent du regard…..

 

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR (la mission)

Posté : 23 avril, 2008 @ 7:10 dans liberte de pensee | 4 commentaires »

Le 4×4 roule à vive allure pour sortir de Sarajevo. Ils ont passé la nuit dans un hôtel hollyday. Personne ne parle. André regarde le paysage avec lequel il devra s’accoutumer. Ils croisent des paysans transportés par des ânes sur une charrette. La route s’élève, elle devient plus étroite. Il y a tout juste de quoi se croiser à deux voitures et en contrebas, c’est le précipice. Un peu plus loin, sur sa droite il voit le tremplin  à skis des anciens jeux olympiques d’hiver. Le paysage est un paysage de guerre, il y a des carcasses de véhicules sur les bas coté. Plus ils montent, plus c’est désert. Ils sont sur le mont Igman.

La route s’élargit, sur sa droite dans une petite vallée il aperçoit des tentes de militaires et des soldats à l’ouvrage.

_ Dépollutions dit le conducteur.

La passagère n’a pas dit un mot. André est fidèle à sa légende, beau et ténébreux. Elle est trés brune et semble avoir des problèmes de respiration. Plus trés jeune, elle se cramponne au tableau de bord. La route se fait à nouveau sinueuse, mais ne grimpe plus. Il voient parfois des soldats assis à guetter qui leur font signe. Alain se demande ou il va atterrir.

Au bout d’un chemin de terre après un dernier virage, il aperçoit quelques toits de tuiles rouges. Les maisons sont neuves, certaines sont encore en construction. Une nuée de gamins arrivent en courant. Ils s’accrochent à la femme réclamant quelque chose que André n’a pas compris

_ no, no,no crie la femme

_chochocho crient les gosses

Le conducteur du 4×4 crie et soudain, les enfants repartent aussi vite qu’ils sont arrivés.

André est amené dans une des maisons. Là des femmes jeunes et moins jeunes s’affairent et lui adressent un sourire au passage. Il répond d’un signe de la tète. On lui montre sa chambre, on lui donne un gros dossier.

_ a étudier, vous commencez demain matin, repas à treize heures, on parlera de tout ça en mangeant.

La jeune femme qui le guide jusqu’à sa chambre se présente.

_ Je m’appelle Mira, je suis là pour vous aider, faites moi confiance.

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR (Couples amoureux)

Posté : 22 avril, 2008 @ 7:08 dans liberte de pensee | 2 commentaires »

Marie est déjà en train d’attendre Paulo, elle rêve d’une nuit de tendresse. Lui, fidèle à son habitude, va donner à manger à son chat qui l’a suivi chez Marie. Après quelques caresses et des ronrons, il s’avance du lit…Marie fait semblant de dormir, il sait qu’elle ne dort pas. Il caresse lentement le cou de sa future épouse, comme elle semble fragile…Sa main glisse doucement sous les draps, Marie frissonne, elle ronronne comme le chat gris qui mange dans le sellier. Paulo s’enhardit, ses mains courent sur le corps dénudé de Marie qui se blotti contre lui……Le ciel est toujours noir dehors mais leurs sens sont en éveil. La nuit sera longue…

Alain regarde Elodie au fond des yeux, il essaie de percer son mystère. Il sait que la jeune femme cherche à lui dire quelque chose mais il ne sait pas quoi et ne peux l’aider. Ils se regardent intensément, prêts à se lancer dans une grande débauche. Elodie attend son mari, lui, laisse planer le doute… Ils s’aiment et rien ne peut empêcher ce qui va arriver….Doucement, Elodie fait glisser sa main sur les cuisses de son compagnon qui esquisse un étirement de bonheur…Il n’y tient plus, cette force est supérieure à toute volonté, ils se laissent entraîner dans leurs désirs…Ils font l’amour, l’île de Ré dans leur coeurs leur renvoient leurs nuits de folie…..

André rumine. L’avion va se poser sur l’aéroport de Sarajevo. Il pense à Elodie. Mais pourquoi est il poursuivi par ce visage d’ange. Il peut être fait une erreur…

Quand l’avion est complètement stabilisé, les passagers sont priés de sortir un par un. Arrivés sur le tarmac, il leur faut courir jusqu’à l’aérogare, protégés par des légionnaires bardés de gilets pare-éclats et armés jusqu’aux dents.

Dans l’aérogare, un homme et un femme l’attendent. L’échange est rapide, il monte dans un 4X4, qui démarre en trombe.

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR ( Amour encore)

Posté : 21 avril, 2008 @ 7:07 dans liberte de pensee | 5 commentaires »

Alain et Elodie vont bientôt se retrouver seuls.

 André part ce soir vers la Bosnie. Son avion a été retardé, ils sont tous les trois dans l’aérogare. autour d’eux des soldats s’affairent, un vol militaire est également en partance. André voyant ces préparatifs commence à se poser des questions sur sa véritable mission. Un officiel vient a sa rencontre et lui glisse quelques papiers dans une pochette. « A lire dans l’avion, un 4X4 vous attend à l’aéroport de Sarajevo, laissez vous guider et ne dite rien. Que de secrets se dit André. Alain l’interroge du regard. André lui fait signe que tout est OK.

marie et Paulo font leur apparition. « Toujours dans les bons coups » lance André. Personne ne bronche, chacun se recueille avant le départ de l’ancien curé. C’est l’heure, André embrasse tendrement Elodie, fait un bise rapide à Marie, serre la main de Paulo et serre Alain fort contre lui. Alain est à la limite des larmes.

André disparaît dans la foule des passagers. Ils restent encore un peu et repartent doucement. Marie et Paulo joue contre joue prennent leur voiture et s’enfuient rapidement, vers encore une nuit d’amour, le ciel est noir. Elodie et Alain, la main dans la main se dirigent vers leur parking. Un avion les survole, c’est certainement celui d’André. Elodie serre la main d’Alain trés fort, elle se retourne vers lui et ils échange un long baiser.

_Vite, rentrons, j’ai envie de toi….Elodie s’accroche à son mari

_Oui je t’aime

Ils partent et bientôt seront chez eux pour un nuit d’amour comme ils aiment ne sachant comment contenter leurs désirs tellement c’est fort…

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR (Marie est heureuse)

Posté : 20 avril, 2008 @ 7:54 dans liberte de pensee | 4 commentaires »

Marie est amoureuse et elle va le crier partout tant son bonheur est profond.

Paulo et elle doivent déjeuner avec Elodie et Alain. Ils vont annoncer leur mariage. Comment n’avait elle pas vu Paulo lors de son enquête à l’hôpital? Il est trés beau, sportif, musclé, les cheveux mi longs, bruns laissant apparaître quelques pontes blanches sur les tempes. Sa bouche est gourmande et ne demande qu’a manger sa future épouse.

Elodie n’en revient pas. Un mariage si tôt! Alain, lui, s’amuse de voir la petite Marie si heureuse et sa femme si étonnée. Il essaie une boutade

_ Une nouvelle comme celle ci ça s’arrose au champagne les enfants, Elodie qu’en dis tu?

_ Oui, félicitations Marie et toi Paulo tu as intérêt à la rendre heureuse ma petite Marie chérie renchéri Elodie

_ Attention, dit Paulo, il n’y a que moi qui l’appelle ma chérie.

_Pourquoi? dit Elodie se sentant rougir.

C’est Marie qui la sauve, elle aime tellement son Elodie

_ elle a le droit de m’appeler chérie comme moi je l’appelle chérie c’est entre nous et ça ne regarde pas les homme mon amour de Paulo.

Ils éclatent de  rire et de bonheur.

Alain part enfin demain. Il connaît sa mission. Il doit prendre la direction d’un village d’enfants au dessus de Sarajevo sur la Mont Igman. Ses valises sont déjà partie par le fret. Ce soir il fera ses adieux à sa famille et il partira le coeur léger vers de nouveaux horizons.

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR (Amour nouveau)

Posté : 19 avril, 2008 @ 7:53 dans liberte de pensee | 3 commentaires »

Troisième partie

Nous sommes trois mois plus tard, la vie suit son cours et chacun se pose et espère un peu de bonheur.

Marie et Paulo ne se quittent plus. Elle s’est installée chez lui et ils vivent un amour qu’ils n’auraient jamais cru possible. C’est comme un coup de foudre, le jour ou ils ont parlé au journal au sujet se Gilles et André. Paulo est un amant magnifique mais Marie, dans ses bras a toujours en tete le corps parfait d’Elodie.

André attend sa feuille de route, sa feuille de mission et ses papiers pour partir. Le passeport ne devrait pas tarder à arriver. Son départ est prévu sous quinzaine. Son frère s’est mis en congé pour profiter pleinement des derniers jours à passer avec André.

Elodie s’amuse de voir Marie et Paulo s’aimer aussi fort et imagine leurs ébats en rougissant. Quand elle est dans les bras de son mari, elle imagine Marie et Paulo dans leur lit et elle s’en veut de ces pensées coupables. Elle sait que André a bien digéré sa déception amoureuse et vit sereinement entre les deux hommes. Parfois, elle boit un thé avec Marie qui lui parait transformée et épanouie. Comme l’amour peut changer une femme.

Gilles s’est assagi, il ne boit plus et s’entraîne toujours à marcher sans béquilles. Il sait que son calvaire va prendre fin. L’infirmière, la femme du toubib va bientot prendre une pharmacie, elle lui a promis un emploi administratif. Il est heureux de ne pas avoir fait la bêtise qu’il voulait faire.

Marie et Paulo ont rendez vous avec Alain et Elodie dans un petit restaurant de la ville. Marie veut annoncer une grande nouvelle à ses amis.

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR (André se confie)

Posté : 17 avril, 2008 @ 7:52 dans liberte de pensee | 4 commentaires »

Marie et Paulo, les nouveaux amis sont unis pour une même cause, sauver André, étouffer le scandale qui couve. Il doivent se revoir demain pour aller chez Gilles et le dissuader de faire un bêtise.

Paulo est tenu par son petit chat, avant de partir avec Marie chez Gilles, il doit lui donner à manger et à boire. Il part ensuite la rejoindre.

Marie téléphone à Elodie à l’hôpital mais cette dernière est en salle d’opération. Elle se verront ce soir. Demain Elodie doit voir André et le prévenir.

André est en train de ranger ses affaires, en fin de semaine il aura quitté les lieux. Son téléphone a déjà sonné et il sait qu’il a un emploi qui l’attend en Bosnie. Il aurait préféré l’Afrique, mais il pourra y aller par la suite.

Le lendemain matin est crucial pour tous ces personnages. Elodie et André vont s’expliquer, Paulo et Marie vont aller voir Gilles. Seul Alain ne se doute de rien, il travaille comme à son habitude au cabinet.

Elodie arrive en vélo, elle aime ces promenades qui lui procurent beaucoup de sensations. Elle entre chez André.

_ bonjour Elodie, il me faut te parler……

_ Attends! je dois te parler en premier. Marie est venue me voir, un homme va raconter que tu conduisais la voiture quand tu as eu l’accident avec ton père. Il s’agit d’un homme qui a à peut près ton âge et qui était tout jeune pompier au moment de l’accident. Bon pour l’instant, Marie et un ami vont aller voir cet homme, que tu connais, il était à l’hôpital quand tu y faisais les visites. Il s’agit de Gilles, je penses qu’ils vont arriver à lui faire comprendre.

_ Tu es gentille de me prévenir. Mais il faut que je te parle….

_ Je sais ce que tu vas me dire. Tu m’aimes, alors tu quittes tes fonctions de prêtre pour partir loin et ne plus me voir et ne plus souffrir à ma présence.

_ Comme tu es intelligente!!!Alain a une grande chance de t’avoir pour épouse. Je te remercie de m’avoir dit ce que tu viens de me dire. Oui, je t’aime, tu es la femme de mon cher frère et je ne peux avoir le droit de t’aimer. Je recherche la paix de mon esprit.

Elodie et André se sont compris. Elle part rejoindre son mari.

Marie et Paulo sont devant chez Gilles.

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR (Paulo et l’amour)

Posté : 16 avril, 2008 @ 7:05 dans liberte de pensee | 9 commentaires »

Gilles a décidé de passer à l’attaque lui même. Il en veut énormément à Paulo de l’avoir trahi en n’allant pas voir le prêtre. Il est prêt à tout. Avant, il se fait une promesse. Il ne boit plus une goutte d’alcool et se sert un grand verre d’eau. Il lui faut au moins deux jours, selon lui pour se refaire une santé à l’eau et au pommes de terre à l’eau, comme lui disait son pauvre père. A 45 ans, il peut encore servir.

André, est reparti après le repas qu’il a eu avec Alain, sa belle soeur et la journaliste. Il est content, il va voir Elodie demain matin. Il doit ranger ses affaires pour laisser le presbytère libre pour le jeune prêtre que l’évêché a désigné pour le remplacer. En attendant de trouver quelque chose, Alain lui a proposé de venir chez lui. Elodie a déjà préparé la chambre d’amis.

Gilles téléphone a Paulo pour le faire changer d’avis. Il se demande bien ce qu’il s’est passé avec le curé.

_ Paulo, c’est moi, allez viens me voir, o, va recommencer tout à zéro. Je ne bois plus, promis.

_ Non Gilloux, le curé est un type bien, on a pas le droit de lui faire ça, écoute, laisse tomber.

_Allez Paulo écoutes moi!!!

_Non et non!!!je ne veux pas et tu devrais toi aussi arrêter tes bêtises. Ce sont des gens biens.

_ Bon, je me débrouilles tout seul. Gilles raccroche en colère.

 Paulo prend sa décision, il va aller au journal tout raconter à Marie la jeune journaliste. Il donne le repas à son petit chat et part vers le journal.

Arrivé au journal, il demande la jeune femme qui le reçoit avec un grand sourire.

_ je vous ai déjà aperçu à l’hôpital dans la chambre de monsieur Gilles? comment va-t-il?

_ C’est à son propos que je viens vous voir, car il va faire une bêtise.

Tout en parlant Paulo regarde la jeune femme qui lui semble beaucoup plus jolie qu’autrefois. Elle, le laisse parler et quand elle apprend ce qui se trame, elle a envie d’embrasser Paulo car il lui permet de sauver la famille d’Elodie. Elle embrasse Paulo sur les deux joues trés fortement. Son parfum entoure les sens de Paulo qui serre Marie dans ses larges bras, transporté de bonheur. Ils se reprennent vite et se disent qu’il n’y a pas de temps à perdre pour sauver André.

1...2223242526...30
 

OPTICAL CONSULTING |
quoid'neuf ? |
Mieux Vivre @ Mimizan |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Au fil des saisons
| Parlons en...
| SYNDICAT FO UES BOILEAU NRJ...