NOUVELLES d’hier, d’aujourd’hui, de demain

A se lire, on finit par se connaitre………….

Archive pour le 12 novembre, 2008

Les yeux des pensées

Posté : 12 novembre, 2008 @ 7:00 dans Essais | 9 commentaires »

 

REDIFFUSION

Il regarde l’horizon dans ses lunettes de vision nocturne. Ses yeux balaient le fond du talweg de gauche à droite, de droite à gauche. Pas un bruit, pas une parole…il est seul à lire le terrain….

Dans sa tête, il joue avec ses mots, il jongle avec ses maux, il joue avec le phrases, il jongle avec son coeur….Ce coeur qu’il a laissé dans son pays avec sa douce fleur qui l’attend.

Il pense…il regarde, il pense à cette jeune fille blonde qui doit être dans son lit à rêver de lui, lui qui regarde l’horizon en jonglant avec ses maux.

Le doute s’installe toujours dans un esprit seul. Pense-t-elle à lui? Est elle seule? comme lui à penser à elle…Il joue avec ses mots, il pense à ses maux…

Il regarde l’horizon, il lit le terrain, il lit ses mots, il pense à ses maux, il rêve de ses mots à elle, il ne pense qu’à elle et cette nuit, il l’aime….Pense-t-elle à lui? Joue-t-elle avec ses mots, ses mots d’amour du départ et est elle toujours dans son esprit?

Il joue avec ses mots, il jongle avec ses phrases, il pense à ses maux…Elle pense à lui….

La rumeur

Posté : 12 novembre, 2008 @ 5:00 dans Non classé | 18 commentaires »

REDIFFUSION

Le Point.fr …Chronique de Franz-Olivier Gesbert

La rumeur a trouvé un nouveau mode de diffusion, rapide comme la lumière : internet.

Le quotidien « La Provence » a révélé qu’une rumeur est en train de mettre Marseille sens dessus dessous : Des gens du voyage enlèveraient des enfants et des jeunes filles dans une camionnette pour prélever leurs organes dans le cadre d’un trafic en Roumanie.

Les internautes des blogs marseillais y croient, alors que la police n’a signalé aucune disparition!

Quand une rumeur réussit, ça devient une information. Certaines se portent trés bien ces jours ci. On raconte par exemple  que l’euro freine la croissance française alors que l’Allemagne nous prouve tous les mois le contraire.

On nous serine aussi que le pouvoir aurait fait, l’an dernier, 15 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux riches C’est un mensonge si gros qu’il a marché…Sur le paquet fiscal 2007, le bouclier ne représente que 650 millions d’euros.

C’est une des erreurs de communications les plus énormes de ces dernières années Elle sera réparée par une nouvelle…Erreur… : Une campagne officielle de communication mais à quel prix!

 

 

Le téléphone vert

Posté : 12 novembre, 2008 @ 4:06 dans Non classé | 5 commentaires »

Le point.fr….La chronique de Nathalie Lamoureux ( Mes téléphones et moi)

Chique nuus allons bientôt pouvoir enterrer notre mobile en fin de vie dans notre jardin entre une ligne de tomates et u carré de salades.

On se souvient du téléphone mis au point avec Motorola par des chercheur de Warwick dans le centre de l’angleterre. Fabriqué à partir de polymède biodégradable, la coque permettait de se mettre en poussière une fois enterrée dans du compost. Mieux qu’une fleur bleue, les scientifiques avaient ajouté une touche bucolique en insérant une graine de tournesol. Une fois planté, le téléphone renaissait sous forme de …Tournesol!

Nous n’en sommes pas encore là. Mais les constructeurs multiplient les initiatives. Celle de Nokia, le 3110 Evolve, un mobile doté de façades en matériaux renouvelables à 50%. Il économiserait, selon le constructeur 04% d’énergie par rapport à la norme Energy star.

J’espère que l’on pourra bientôt notre portable en fin de vie, histoire de faire un champs de tournesol. J’aime bien le tournesol….On peut rêver…

 

La Canner… souvenirs de Moselle

Posté : 12 novembre, 2008 @ 1:00 dans Essais | 9 commentaires »

REDIFFUSION

Aujourd’hui, c’est un souvenir d’enfance qui va achever la journée du blog. Cet essai va nous emmener en Moselle, patrie de mes ailleux, cette Moselle qui a bercé ma prime jeunesse et qui reste encore à ce jour un espace de souvenirs heureux.

Buding, j’allais passer des vacances dans ce tout petit village qui n’avait que trois cent âmes environ ….une place… un ferme…une café…une épicerie et en haut de l’unique rue qui part de la place…une église…sur la droite…

La maison de mon parrain, Louis,  sur la place, je la vois encore et je suis presque certain que personne ne sait que je m’en souviens, la dernière fois que j’y suis allé, je devais avoir huit ans…c’est très loin. Je me remémore la cour au fond de la maison…elle donnait sur la petite rivière…la Canner…une toute petite rivière dans laquelle j’allais pieds nus piéger les écrevisses..et il y en avait!!!

L’épicier, ne voulait plus me voir. Un jour j’étais allé acheter des chewing gum gagnants….gagné = un gratuit. Je ne me souviens plus du prix de ces délices carrés à l’emballage de couleurs. Je lui en ai demandé un rouge…gagné…un autre rouge..encore gagné et j’ai acheté tous les rouges qui étaient tous gagnants, avec le prix d’un j’ai obtenu plus de vingt friandises. Quand je suis sorti, le pauvre n’avait plus de chewing gum rouges gagnants et personne n’est venu acheter les perdants…Moi, je suis retourné à la ferme…on allait tous à la moisson et le chewing gum était bien meilleur que les grains de blé que j’écrasais dans ma bouche pour avoir l’impression de mâcher ce délice.

Le dimanche à la messe, les hommes étaient d’un côté, les dames de l’autre…ça m’a toujours frappé cette différence. Je ne comprenais rien à cet office, mais j’aimais y aller pour admirer les belles dames avec de divines coiffures. Je regardais aussi déjà les petites filles de mon âge…qui baissaient les yeux sous ma contemplation…elles étaient plus bavardes à la sortie…mais, j’étais très jeune…

Si un jour vous passez par ce village, faites leur un petit coucou de ma part…

HOROSCOPE (Poissons)

Posté : 12 novembre, 2008 @ 8:40 dans Non classé | 3 commentaires »

AMOUR

On vous aime plus que vous ne le pensez..soyez en persuadés…on va prendre soin de vous contre votre gré…c’est comme ça et vous devez vous incliner

CHANCE

La chance va frapper à votre porte, sonner chez vous et repartira aussi vite qu’elle est venue…vous auriez dû répondre!

TRAVAIL

En position de force il y a quelques semaine vous vous êtes fait dépasser par des personnes très bien structurées, rien n’est perdu…

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR 3 (Amour et tempête )2

Posté : 12 novembre, 2008 @ 7:40 dans liberte de pensee | 3 commentaires »

André se relève épuisé…Valérie reste au sol, nue épanouie…heureuse…la vie s’est arrêtée, elle va reprendre et cette angoisse qui étreint soudain André…Elodie et Sénada dans la tourmente si soudaine…Valérie s’aperçoit du trouble de son amant

_qu’as tu?

_j’ai oublé de te dire…Elodie et Sénada sont descendue en ville et à cette heure, elle doivent être dans la tempête…Jamais ne n’aurais pensé qu’un orage éclaterait aujourd’hui…il faisait si beau…

_tu penses qu’il fait mauvais en bas aussi?

_certainement …je vais téléphoner

André prend le combiné et le repose

_coupé!

_plus de téléphone?

_l’orage doit être terrible en bas…mon dieu …les filles!!!

Sur la route qui descend Elodie se dit qu’il va falloir s’arrêter, elle ne voit plus rien dehors…la pluie tombe si drue..les arbres se couchent. Sénada a peur, elle connaît la violence des orages de son pays. Elle sait que la tempête chaque année dévaste la nature et provoque des accidents et des morts..Soudain elle se souvient

_tourne à gauche, prend la piste vite!! on ira pas plus loin aujourd’hui!

Comme un automate Elodie prend une piste étroite  et elle se rend compte qu’elle arrive dans une immense clairière

_comment connais tu ça toi

_c’est l’arrivée des sauts à ski olympiques, regarde le grand sautoir la haut

_oui,oui, c’est le site olympique de Sarajevo, il doit y avoir de quoi se protéger de la tempête…là bas il y a un bâtiment…allons voir

Le 4×4 se dirige vers une maison en béton. Elle est ouverte, les femmes s’y engouffrent…elles sont à l’abri…elle se sèchent les cheveux. Il y a des chaises, une table et  un lit…

_il ne manque plus que le repas  dit Elodie en riant

_on est pas près de manger!!!

_allons, tu arriveras à ton hôtel bien assez tôt, je pense qu’on va passer la nuit ici

_bien obligé, on ne peux plus avancer, o est à l’abri ici et il y a moins de vent …

Les deux femmes vont se relayer sur la paillasse qu’elles appellent lit…Elodie pense qu’Alain va s’inquiéter…elle regarde Sénada dormir..c’est vrai qu’elle est belle se dit elle…elle se rappelle de ses amours avec Marie et la promiscuité avec Sénada lui donne des idées…

Au village, Alain a rejoint son frère à la maison de direction ..il s’inquiète pour Elodie. André tente de le rassurer et finit par lui faire comprendre qu’il ne sert à rien de s’inquiéter…Elodie est débrouillarde, elle a dû déjà trouver un refuge dès que la pluie a commencé à tomber.

 

OPTICAL CONSULTING |
quoid'neuf ? |
Mieux Vivre @ Mimizan |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au fil des saisons
| Parlons en...
| SYNDICAT FO UES BOILEAU NRJ...