NOUVELLES d’hier, d’aujourd’hui, de demain

A se lire, on finit par se connaitre………….

Archive pour le 14 juillet, 2008

J’ai peur

Posté : 14 juillet, 2008 @ 9:15 dans Essais | 10 commentaires »

J’ai peur, peur de me tromper, peur de perdre mon identité. Jamais je n’ai été aussi fragile, jamais je n’ai été aussi dépendant d’un mot, d’un sourire ou d’un clignement des yeux.

J’ai peur de ce que sera fait demain sans toi, car c’est sur, il y aura un demain sans toi comme il y avait un hier sans toi. J’ai peur de ce demain  qui hante mon esprit.

J’ai peur de tout, j’ai peur de rien, j’ai peur comme un enfant qui va perdre son chemin, ce chemin qui suit ton chemin mais qui va se perdre au loin, loin de moi et de tout.

J’ai peur de ce qui me fera peut être pleurer doucement dans mon coin, j’ai peur de cette sensibilité qui va être mise à l’épreuve, l’épreuve de la triste vérité de ce départ annoncé.

J’ai peur simplement car, un jour tu repartiras, je ne serais plus pour toi qu’un souvenir et tu seras pour moi la tristesse d’une vie. J’ai peur de ne plus te sentir et te voir.

J’ai peur de ne plus pouvoir dormir sans rêves de toi, j’ai peur simplement de te perdre et ça, ça me fait une peur atroce et je devrais m’en remettre à mes nuits pour te retrouver

J’ai peur enfin et tu l’as compris de ne plus t’avoir à mes côtés, simplement comme une amie trés tendre et trés douce comme tu l’as toujours été. Je t’ai aimé, oui, je t’ai aimé…comme une amie…

Lazlio (Avant propos) 6

Posté : 14 juillet, 2008 @ 7:12 dans Lazlio | 5 commentaires »

Nous allons bientôt y arriver dans ce roman de tranches de vies. Lazlio est impatient de vous rencontrer, comme vous l’êtes vous aussi de le connaître.

Connaissez vous le mouvement de la vie de Lazlio? Non, vous le connaîtrez lors du 6° épisode de l’histoire « le baron » et vous serez surpris par ces hommes aux plusieurs vies et plusieurs aventures si différentes les unes que les autres.

Je vous souhaite bien du courage d’aller dormir sans connaître la suite, vous en rêverez les nuits et Lazlio deviendra votre ami intime. Je vous livre une phrase :

Il est suivi, mais n’est pas traumatisé pour autant, il sait comment semer les policiers, en actionnant….

PIQUE-NIQUE ECOLO

Posté : 14 juillet, 2008 @ 6:37 dans Non classé | 5 commentaires »

France Soir.fr

Avec l’arrivée des beaux jours, le site consoglobe a établi une liste des plus beaux endroits pour pique-niquer en famille. Visite des lieux.

Parc de l’Orangerie à Strasbourg, 26 hectares face au palais de l’Europe, il regorge d’activités, petit zoo et mini ferme. Allez y, j’y suis déjà allé, vous verrez c’est trés bien.!

Parc Vauban à Lille, au pied de la citadelle. Idéal pour les amoureux, zoo et théâtre de marionnettes. Je suis allé dans ce parc mais je n’y ai pas pique niqué, mais c’est trés agréable.

Jardin du  Luxembourg à Paris au coeur du  quartier latin, il abrite le sénat. Des parterre magnifiques de fleurs, immortalisé par des regards figés des statues imposantes, des expos photos et une aire d’attractions pour les enfants. Sans nul doute le plus beau parc de la capitale.

Les calanques à Marseille, rendez vous paradisiaque au bord de l’eau entre Marseille et Cassis. On ne l’explique pas, on y va!!!

Le site :

www.consoglobe.com

 

Clones miniatures

Posté : 14 juillet, 2008 @ 5:20 dans Non classé | 2 commentaires »

AFP

Déjà des photos de femmes ou d’enfants en fond d’écran d’ordinateur remplacent  les clichés collés au mur. Mais ces photos feront pâles figures bientôt, comparées à leurs reproductions en trois dimensions.

Un laboratoire japonais travaille à la réalisation d’un cube écran qui fasse apparaître sur les trois faces une prises différente d’une scène ou d’un personnage, vue de face, gauche et droite.

« Vous avez peut être sur votre bureau la photo de votre copine riant, mais demain vous pourrez la voir s’esclaffer, même de profil » promet un chercheur. Les chercheurs sont sur le point de réusssir leur pari.

Ils espèrent concrétiser leur ambition dans les trois ans en créant dans ces cubes des personnages animés.

L’appel C’est mon histoire

Posté : 14 juillet, 2008 @ 4:20 dans vocation | Pas de commentaires »

Vous avez deviné, l’appel c’est mon histoire.

J’ai profité de ce 14 juillet pour vous en raconter la fin.

Il restera demain à vous relater la dernière partie, le dernier volet.

Sachez qu’en 1997, « Fred », j’ai formé pendant Six longs mois, tout en continuant mon travail de la section’ 30 secrétaires d’état major engagés, car l’armée, comme aujourd’hui était en profonde mutation. Le service militaire était suspendu par le parlement sur proposition du Président de la République, les Divisions étaient en passe d’être dissoutes et remplacées par des EMF (état major de forces) et des unités nouvelles étaient crées…des  brigades.

Il fallait donc que l’armée se dote de soldats professionnels, c’est ce que j’ai eu comme mission au sein de mon état major de Chalons qui, avec les restructurations et la dissolution de la 10°DB, était devenu l’état major de la 2°DB. Ces secrétaires, je suis parti avec eux dans une nouvelle aventure au sein de la Division Multinationale sud est à Mostar en Bosnie.

A demain pour cette mission et la fin de mon histoire.

 

Mon 14 juillet Garden partie

Posté : 14 juillet, 2008 @ 2:30 dans Non classé | 2 commentaires »

La 305 nous dépose devant la porte d’entrée de l’Elysée. Il y a déjà foule sur le trottoir à attendre pour entrer. Nous faisons comme les autres, la queue. Je suis juste derrière Monsieur Elkabach qui arbore une superbe écharpe blanche. Il se retourne, me regarde, me sourit et attend lui aussi de donner son carton d’invitation au policier de faction.

Nous entrons enfin dans la cour, elle me semble plus petite qu’à la télévision. Les ministre Martine Aubry en tête conversent calmement avec messieurs Alègre et Kouchner. Je monte les marches sur le tapis rouge et là on se précipite sur moi avec une coupe de champagne…quel accueil!!!

Dans la grande salle, des écrans de télévision diffusent l’intervention du président. Je me dirige vers le jardin derrière, on me redonne une coupe. Et là dans la pelouse, c »est la splendeur, chaque région a installé un stand dans lequel on peut manger et boire à volonté. Je ne vous dirais pas qui j’ai vu car je les ai toutes et tous vus. C’était une journée  exceptionnelle pour moi. Je peux vous dire cependant que j’ai bu un demi de bière avec Monsieur Seguin qui m’a fait l’honneur de converser avec moi. Le sujet, l’armée bien sur….

Mon 14 Juillet

Posté : 14 juillet, 2008 @ 1:20 dans Non classé | 6 commentaires »

14 Juillet 1997, je suis sur l’avenue la plus belle du monde, en tenue de parade, mes médailles pendantes. Je serais bien allé boire un café au Fouquet’s mais je me dis que l’addition risque d’être salée. Je préfère aller m’attabler dans une petite brasserie d’une des rues adjacentes.

le Fouquet’s                www.lucienbarriere.com/localized/fr/restaurants/nos-restaurants/fouquets.htm

 

Il est l’heure, il faut retourner au VAB, le colonel et le commandant m’y attendent, le pilote est déjà aux commandes. Le commandant débouche une bouteille de champagne, le bouchon saute et les parisiens derrière nous applaudissent. Chacun boit sa coupe. C’est notre 14 juillet!!!

Le signal du départ, nous sommes en tête du défilé mécanisé, juste derrière notre général qui est debout sur son VLRA. La descente nous semble interminable, en bas avant de tourner, j’aperçois le Président Jacques Chirac, blanc et l’air trés martial…mieux que moi ai je pensé à cet instant. Nous sommes passé sans un regard. Interdit!!!

Puis c’est la course, une moto nous ouvre la route jusqu’à une petite place ou nous nous nous installons dans une 305 militaire. Direction l’Elysée, oui, nous sommes tous trois invités par le président et son épouse à LA garden Partie.

Je vous la raconte cet après midi, cette garden partie….

L’APPEL (14 juillet)

Posté : 14 juillet, 2008 @ 12:45 dans vocation | 1 commentaire »

A son retour, il faut reprendre son travail à la section stages qui avait été mise en sommeil durant son absence. Après quinze jours de repos bien mérité des rêves plein la tête, il doit revenir aux réalité de la vie en France. Il se dit que Sarajevo est tellement belle qu’il serait dommage de ne plus jamais la voir. Il fera tout pour y repartir.

Pendant un an, son travail va l’occuper un maximum. Il va même réaliser un document unique dans cette armée à destination des régiment placés sous la responsabilité de la division :un guide de plus de cent pages répertoriant tous les stages, examen et concours de l’armée de terre avec les modalité d’inscription et le mesures  de préparation. Ce qui lui vaudra encore une lettre de félicitation.

En Mai 1997, il est appelé par son chef de bureau. La nouvelle va le surprendre.

_ vous avez été nommé responsable de l’alimentation et de l’hébergement du défilé mécanisé du 14 juillet à  Paris

Fred est trés ennuyé, cela va lui prendre beaucoup de temps dans cette organisation. Il faudra héberger et nourrir environ 300o hommes dans les différents organismes militaires  de Paris et banlieue. Son point d’attache, c’est la base de Villacoublay ou auront lieu les répétitions.

Fred part avec son commandant qui est responsable de toute l’organisation, au camp de  loges ou le commissariat les a convoqué pour organiser ces modalités. Tour est rodé depuis des années, il n’y a qu’a donner les effectifs et allouer des chambres aux soldats. Il faut aussi aller percevoir dans différents organismes du commissariat des WC chimiques et douches de campagne pour les persionnels défilant et leurs escortes logistiques.

Fred et ses camarades de Chalons ont obtenu des chambres à l’école militaire de Saint Cyr l’Ecole, ou il dîneront chaque soir. Et tous les jours pendant le répétitions Fred va côtoyer des journalistes et différentes autorités militaires. il a parlé avec Jean Claude Narcy de Tf1 et plusieurs généraux qu’il avait connu quand il était simple soldat  ou jeune sous officier.

Un jour son général lui dit que pour le défilé, il comptait sur lui. IL va donc défiler en tête de des chars derrière son général ce 14 juillet 1997!!! et il y aura une autre surprise…

 

L’APPEL (OPEX)3

Posté : 14 juillet, 2008 @ 12:23 dans vocation | 4 commentaires »

Le travail de Fred est simple mais trés important pour le moral des troupes. Le courrier en opération est un soucis majeur du commandement. mais comment savoir, dans une communauté de 600 personnes, quel est celui qui ne reçoit pas de courrier. Fred crée une association fictive avec les adjudants de compagnie des unités du Batgen et chacun aura un indicateur pour dire à Fred le soldat manquant de courrier de sa famille et ce, pour éviter les drames. Et ça marche! Fred envoie des lettres humoristiques à ceux des soldats qui n’ont pas de courrier et même parfois pour s’amuser il écrit à des officiers pour les faire rire…pour l’ambiance… » vous avez le bonjour du vaguemestre! »

L’autre responsabilité de Fred, c’est les services administratifs et financiers. Il se porte volontaire pour visiter les unités sur le terrain, en P4 peugeot ou en hélicoptère, ce dévouement lui vaudra une lettre de félicitations car prendre des risques pour aller voir des hommes et des femmes sur une partie du territoire pour savoir s’ils ne manquent de rien, c’était assez peu courant. Il ira même sur le mont Igman, à la frontière avec la Serbie pour distribuer des chocolats « TWIX » aux enfants dans les villages perdus dans la montagne. Il y était accueilli comme un ami de longue date, il donnait également quelques rations de combat aux parents. Ces rations qui sont données le dimanche soir aux soldats mais qui ne sont pas consommées car les soldats préfèrent manger ce qu’ils ont reçu dans les colis expédiés par leurs parents.

Fred est également présidant de sous officiers de son unité, le CCL (compagnie de commandement et de logistique) à ce titre il est responsable de l’ambiance. Mais plus le temps passe, plus le moral baisse. Rien n’y fait, les repas de corps ou l’on chante à boire, les pots de cohésion du week end entre deux missions non plus ne redonnent pas le moral. Et voici que personne ne veut verser les 10 deutschmark que Fred a demandé pour faire un cadeau d fin de mandat au capitaine commandant la CCL, leur chef. Fred ne se démonte pas; Pur être sur de voir tout le monde, il organise un pot. En avant propos, son discours est trés virulent  » ce serait la première fois qu’un capitaine quittant son commandement n’aurait pas son cadeau, vous ne voulez pas payer et bien moi le major Fred, je vous dit que la capitaine aura son cadeau! quite à le payer moi même!!! on gagne assez ici pour faire ce sacrifice mais il ne sera pas dit que je laisserai partir lz capitaine sans cadeau. Maintenant on peur boire un coup, la main dessus!!! »

Le capitaine est parti en France avec son cadeau, les sous officiers ont payé et le discours de Fred a fait prendre conscience aux gans qu’ils étaient dans l’erreur. L’ambiance devint meilleure et la fin du séjour fut serein.

Le retour s’est fairt en A310 à partir de Sarajevo, les mesures de sécurité étaient moins contraignantes, le mandat de l’IFOR y était pour quelque chose.

Fred ne vous racontera pas toutes les péripéties militaires de ce mandat, son histoire est son histoire, pas celle de l’armée française.

L’APPEL (OPEX)2

Posté : 14 juillet, 2008 @ 11:04 dans vocation | 2 commentaires »

Des militaires attendaient l’avion pour repartir e France, à l’aéroport. Fred reconnu un camarade de Baden avec qui il avait préparé le concours de major. Ils se sont juste serré la main car ils étaient tous deux entourés d’hommes en armes. Ils se sont crié « content de se revoir!!! » et chacun est reparti vers son destin, son camarade vers sa famille et Fred, le coeur lourd vers quatre mois intenses. Reverra-il sa famille?

Rajovac, dans la banlieue de Sarajevo, est une ancienne base d’hélicoptère yougoslave. L’armée française s’y est installée. Il y a là outre le BATGEN, un bataillon d’infanterie (BATINF), un escadron d’éclairage divisionnaire (EED) et différents organismes de logistique comme la section de fabrication du pain du commissariat s et un bureau de poste militaire (BPM). Enfin, il y a un état major de brigade faisant partie de la division multinationale de Mostar. Le mandat français étant effectué sous l’égide de l’OTAN, le sigle est OTAN IFOR (implantation des forces) Les nouveaux arrivés viennent relever les légionnaires qui viennent de passer quatre mois ici.

L’accueil est chaleureux, les légionnaires sont heureux de voir leur relève arriver, pour eux cela signifie bientôt la fin de leur mandat et le retour en France. Les légionnaires , comme à leur habitudes se sont bien installés. Ils ont même baptisé des rues de noms de soldats célèbres. Le bâtiment du Batgen se trouve dans l’avenue du général R….Fred se renseigne sur l’homme et il lui est confirmé que ce général qui commande actuellement la division de Mostar n’est d’autre que son ancien capitaine au 2° escadron. C’est l’officier avec lequel il ne s’était pas entendu provoquant son affectation au quartier Hatry.

Les consignes passée, le vrai travail peut commencer. Le travail en opération extérieure ne souffre d’aucune fautes. La seule erreur peut être fatale. Nous verrons demain, sans trop entrer dans les détails pour ne pas révéler de secrets militaires, comment s’est déroulé, pour Fred cette mission en ex-Yougoslavie.

12
 

OPTICAL CONSULTING |
quoid'neuf ? |
Mieux Vivre @ Mimizan |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au fil des saisons
| Parlons en...
| SYNDICAT FO UES BOILEAU NRJ...