NOUVELLES d’hier, d’aujourd’hui, de demain

A se lire, on finit par se connaitre………….

Archive pour le 28 mars, 2008

Petite histoire de vie

Posté : 28 mars, 2008 @ 6:43 dans Non classé | 8 commentaires »

Cette petite histoire m’a été racontée par un membre de ma famille, je la raconte donc à la ^première personne.

En colonie de vacances j’avais toujours le même copain, nous étions toujours ensemble.

Bien plus tard, en sortant de la caserne je l’ai vu planton à la guérite du quartier. Nous étions content de nous retrouver. Mais comme il travaillait au PC? il m’a snobé.

Bien plus tard encore, nous nous sommes rencontrés sur le quai de la gare du nord. Lui, jeune cadre dynamique d’une grande banque, moi, simple voyageur timide devant cet homme en cravate. Ce jour là encore, il m’a snobé, nous n’étions pas du même monde.

Aujourd’hui, 40 ans après je l’ai rencontré en ville. Déchu, les cheveux blancs en bataille, pas rasé. Je ne l’ai pas snobé

PV 2007 ILLEGAUX ?

Posté : 28 mars, 2008 @ 4:02 dans Non classé | 6 commentaires »

Le Figaro. fr

Une partie des PV pour excès de vitesse de l’année 2007, pourraient être classés sans suites. Les tribunaux devraient trancher prochainement.

Pris en excès de vitesse par des jumelles Eurolaser entre la 14 MAI et le 29 AOUT 2007, il se pourrait que votre procès verbal soit classé sans suites. En effet pour être valables, les contrôles doivent être fait avec des jumelles ayant passé un contrôle technique. Les jumelles Eurolaser avaient leur contrôle technique valable jusqu’au 14 Mai 2007 et le nouveau contrôle technique n’a été effectué que le 29 août. Pendant les 108 jours sans controles technique les PV risquent de n’être pas valables.

Alors les gendarmes auraient travaillé pour rien!!!???

LA DROGUE FAIT MOURIR

Posté : 28 mars, 2008 @ 3:15 dans Non classé | 6 commentaires »

Une adolescente de 15 ans a été retrouvée morte d’une overdose à Orléans. (Le point)

Elle avait ingurgité 42 boulettes de cocaïne, soit la valeur de 500 grammes. Une boulette a éclaté  dans le tube digestif.

C’est en allant arrêter des hommes suspecté de trafic que les fonctionnaire ont découvert le corps inanimé de la jeune fille. Elle servait de mulet…

Que risquent ces deux trafiquants? Vous verrez…..

 

PARIS-METZ

Posté : 28 mars, 2008 @ 1:51 dans Non classé | 7 commentaires »

Après le Paris-Brest, un patissier de Moselle à inventé le Paris-Metz. (le Parisien, aujourd’hui en France).

Le fameux Paris-Brest est né d’une course de vélos, la Chambre des métiers de Moselle  a  voulu mettre Paris-Metz à l’heure du TGV, d’où un concours de pâtisserie pour le meilleurs Paris-Metz.

Le gagnant, a mis au point un macaron parisie au trois couleurs(jaune, orange et rouge) avec une association de framboises fraîches crème mousseline au goût de bonbon arlequin.

Tout le monde à Metz, pour goûter ce macaron!!!

Départ de Paris en TGV bien entendu.

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR (Elodie et Marie)

Posté : 28 mars, 2008 @ 9:27 dans liberte de pensee | 2 commentaires »

Elodie est dans le bureau de la directrice de l’hôpital. Madame Lemistre la félicite pour son doctorat et lui propose un poste à la pharmacie de l’hôpital. Elodie est surprise par cette offre et demande à réfléchir. Elle aimerait pratiquer son nouveau métier, mais aussi rester encore quelque temps au service orthopédique pour apprendre le plus possible. D’autre part, l’ambiance est tellement bonne dans son service que cela lui ferait de la peine de le quitter.

Marie commence son enquête dans l’étage de Elodie. Après un petit café avec le chirurgien, les deux jeunes femmes font le tour des patients. Marie est heureuse de travailler avec son amie, elle en rêvait depuis qu’elle avait fait sa connaissance. Chemin faisant dans les couloirs, les jeunes femmes discutent des contraintes de l’hôpital, du manque de personnel et des patients. Elles passent dans la chambre de Gilles qui vient d’être réopéré. Elodie fait les présentations et laisse Marie parler avec le malade pendant qu’elle part s’occuper de son service.

Quand elle revient, Marie termine juste son entretien avec Gilles. Elle ne dit rien et sort de la chambre avec Elodie. Une fois sortie, et hors de portée d’écoute, Marie dit:

_ Il est bizarre ce garçon, il n’a pas arrêté de me draguer!

_ Ne t’inquiète pas, il me drague aussi!!! »

Et les deux femmes de se serrer l’une contre l’autre en riant.

André croise l’infirmière et la journaliste, il les salue timidement et passe son chemin. « Qu’il est bizarre aussi ce prêtre » dit Marie. Elodie lui explique qu’il est comme ça et qu’on l’appelle le beau ténébreux. Marie lui répond qu’en effet André est un bel homme. Elodie ne s’en était jamais rendu compte, elle aime Alain et voila.

Marie aime de plus en plus Elodie mais c’est une femme, elle ne peut l’aimer d’amour!!!

L’APPEL (Raid)

Posté : 28 mars, 2008 @ 6:59 dans vocation | 4 commentaires »

C’est le fin du stage. La dernière épreuve est constituée par un Raid d’une semaine pendant laquelle les commandos vont restituer tous les savoir faire acquis. Il écrit une longue lettre à Geneviève pour quelle ne s’inquiète pas, il part dans l’inconnu, il ne sait pas si il sera au niveau. Marcher pendant six jours, effectuer des opérations, et se sauver ensuite. Il pense que cela doit être épuisant. Il s’efforcera de ne pas gamberger et de penser à Geneviève, sinon, il risque d’abandonner en route et perdre ainsi le bénéfices de tous les efforts consentis depuis le début.

A l’aube, dans le brouillard et la rosée, un commando s’approche des hélicoptères pumas disposés en cercle dans un pré. Chacun connaît sa mission. Les aéronefs décollent de Mont louis et déposent les hommes quelques kilomètres plus loi. L’aventure commence. Utilisant le terrain pour ne pas être repéré par l’ennemi, les hommes avancent derrière les éclaireurs. C’est une journée et une nuit de marche qui leur fera terriblement de mal aux jambes. Ils sont chargés lourdement, leur sac doit peser une tonne et chacun marche et souffre en silence. Repérés par un plastron, ils seraient fait prisonniers et remis à leur point de départ éliminé pour toujours.

Le matin se lève, le chef dit stop dans un bois. Il faut s’enterrer pour dormir, se recouvrir de feuilles mortes pour être invisible. Ils dorment épuisés toute la journée, gardés par le groupe de sécurité qui changera chaque jour. Nous sommes dans les pyrénées et la nuit suivante, il faut monter sur le Canigou. Pas cette route que Fred avait empruntée en avec son camps d’ados caravane, des sentiers montant à pic dans la montagne. Arrivé dans un endroit escarpé, le chef dit qu’ils vont rester en base une journée et un nuit ici. La nuit Fred et de guet et alerte, autant dire qu’il ne dormira pas. Seul à guetter l’horizon, il pense à sa garde au fort du Véselois en 1968. Il serre les dents, c’est la fin, encore un gros effort et ce sera terminé.  La nuit d’après, ils redescendent dans la plaine et attaque un autre col ou massif, il ne sait plus ou on le mène, il ne dit rien, marche comme un automate, marche pour terminer ce raid et peut être avoir son brevet. Personne ne connaît les notes.

Le jour suivant il est désigné baliseur. Sa mission, à l’aide d’une carte repérer et baliser l’itinéraire que le commando prendra la nuit suivante. Il balise, passant dans un verger de cerisiers, se servant au passage, il installe des petits papiers aluminium pour se repérer la nuit. Il revient sur ses pas et attends la nuit et le commando. La nuit est tombée, Fred dort, caché dans un fourré, il est réveillé en sursaut, ils sont là, il prend contact avec le chef et guide le commando jusau’au point indiqué. A partir de cet instant c’est pire que le Tourmalet. il faut monter un col interminable. Il est lâché par les autres, il s’arrête, s’assoie pur souffler et s’endort. Réveillé par un retardataire, il se remet à grimper. Il arrivera le dernier au sommet, ce qui lui vaudra la punition de monter la garde pendant le repos des autres.

Le pire est à venir. La dernière étape de jour à travers la montagne par, de sentiers escarpés, doit les emmener sur les hauteurs de Collioures. Avant, le médecin viendra inspecter les hommes. Chacun passera dans l’ambulance. Trois hommes seront éliminé par le médecin, leurs pieds étant trop abîmés. Fred passe cet obstacle.

La journée sera longue.

 

 

OPTICAL CONSULTING |
quoid'neuf ? |
Mieux Vivre @ Mimizan |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au fil des saisons
| Parlons en...
| SYNDICAT FO UES BOILEAU NRJ...