NOUVELLES d’hier, d’aujourd’hui, de demain

A se lire, on finit par se connaitre………….

Archive pour le 19 mars, 2008

MOUROUSI

Posté : 19 mars, 2008 @ 5:39 dans Non classé | 7 commentaires »

Yves Mourousi nous a quitté il y a dix ans (France Soir)

Une idée à la minute, il aimait les copains, le Ricard, la moto, les gauloises, les forains et les nuits sans fin.

Un hommage lui sera rendu avec fanfare et flonflons le 7 Avril à la Foire du Trône. Une messe avec les petits chanteurs à la croix de bois y sera dite.

Les amis de toujours seront là et les deux qui peuvent revendiquer son héritage : Guillaume Durand pour la culture et Christophe Hondelatte pour son inventivité et sa tchatche.

Y serez vous ou penserez vous à lui?

OIGNONS

Posté : 19 mars, 2008 @ 5:25 dans Non classé | Pas de commentaires »

LE POINT.fr

Voici une étude en laboratoire que je vais tenter de comprendre avec vous.

On dit que les filles naissent dans les roses et les garçon dans les choux, une équipe de chercheur essaie de reconstituer les vaisseaux sanguins, le cartilage ou la peau dans des « oignons » servant de matrices.

Ils fabriquent ces organes en laboratoire selon une technique bien particulière. Ils prennent une membrane à partir de squelettes de calamars et créent un « bioréacteur original « qui tel un oignon qui va servir à « cultiver »ces organes.

Il ne reste plus qu’à tester cette recherche sur les tissus humains et financer le projet.

Incompréhensible, non?

FLEXISECURITE

Posté : 19 mars, 2008 @ 1:29 dans Non classé | 5 commentaires »

Un texte de loi va être proposé au parlement dans les prochaines semaines.(Le Figaro)

Il s’agit d’instaurer la flexisécurité dans les administration en clair mettre un frein au manque de mobilité des fonctionnaires.

La motivation de jeunes entrant dans la fonction publique est la diversité des métiers que l’on peut y exercer au cours d’une carrière. Or, en dehors des mutations pour rejoindre leur région d’origine, 5% sont mobiles géographiquement en cours de carrière.

Il faut donc faire disparaître les obstacles à la mobilité, car certains fonctionnaires dont les postes sont supprimés, refusent toute mutation et sont payés sans emploi ni travail en contrepartie. Il va donc être décidé qu’un fonctionnaire ayant refusé trois postes serait mis en disponibilité ou en retraite.

Qu’en pensez vous ?

GROSSE FATIGUE

Posté : 19 mars, 2008 @ 11:23 dans Non classé | 11 commentaires »

Manque de sommeil, stress, moral à zéro, les français sont fatigués.

Un enquête du Parisien, aujourd’hui, nous donne des conseils pour remédier à cet état d’esprit actuel.

Manger du chocolat! contrairement à ce que l’on raconte, le chocolat ne fait pas grossir, c’est la culpabilisation d’en manger qui fait grossir. Alors, des oeufs, des poules profitez de Pacques pour faire une cure. C’est un aliment rempli de vitamines. Si on mange en paix, notre ordinateur intérieur régule et on ne grossi pas.

Sortez! une petite promenade vous fera le plus grand bien. Même sous une tempête de neige, ce sera plus bénéfique que de rester à se morfondre à la maison.

Jardinez c’est le meilleur moyen de retrouver la nature. Biner, bêcher, planter aident à combattre le stress et renforce la souplesse. Pendant que vous plantez vos fleurs, vous ne pensez pas à vos soucis quotidiens.

Faites une petite sieste  c’est bien connu un quart d’heure suffit pour repose l’esprit. Les grandes entreprises ne s’y trompent pas, elle organisent des séances de sieste pour leur employés avec un thé à l’issue. Les galeries Lafayette sont entrain d’étudier cette sieste pour ses vendeuses.

Alors vous êtes encore fatigués?

LE CIEL A CHANGE DE COULEUR (Heureuse?)

Posté : 19 mars, 2008 @ 7:04 dans liberte de pensee | 7 commentaires »

Elodie est heureuse, elle vit pleinement son amour avec Alain. Il est amoureux, prévenant, et d’une délicatesse enivrante. Son rêve serait de partir sur une île avec Alain et n’aimer que lui toute sa vie. Elle songe à la guadeloupe, il faudra qu’elle en parle à son amoureux, à son amour.

Elle se plaît dans ce service à l’hôpital. Son chef de service l’apprécie, il lui laisse le temps de préparer ses examens. Il est prévenant avec elle, ce qui rend parfois Alain jaloux. Elle se donne avec coeur dans sa fonction, allant visiter les malades discuter avec eux, les soulageant. Elle dit toujours qu’une infirmière doit soulager le mal du corps mais aussi les maux de l’esprit. C’est ce qu’elle essaie de faire en parlant avec eux, de leur famille, de leur pensées et de leurs désirs intimes sans jamais entrer dans leur vie privée.

Elle a un patient dans son service qui l’inquiète. Il lui faut aller le voir pour lui annoncer une mauvaise nouvelle. Il s’agit de Gilles. Ses radiographies ne sont pas bonnes, il faut recommencer l’opération. Il faut tout casser et tout reconstruire. Il marchera mieux mais toujours avec des béquilles. Elle éprouve beaucoup de compassion à son égard. Quand elle lui annoncera la décision du chirurgien, Gilles laissera échapper un juron vite étouffé par le regard désapprobateur d’Elodie.

Alain vit également trés bien sa nouvelle vie. Il espère que le mariage viendra couronner cette belle histoire d’amour. Que Elodie est jolie et intelligente, quelle belle épouse elle fera. Ses confrères sont étonnés de sa transformation. De jeune fille austère, elle est devenues une jeune femme de son époque joyeuse et …amoureuse . Cela se voit à ses regards pour Alain ou quand elle lui prépare son thé le soir. Ce soir elle se réjoui, ils vont manger une tartiflette chez sa future belle mère. Il parait qu’elle est excellente.

Un seul petit tracas l’embête. Elle n’arrive pas à définir les regard de André. Elle se sent épiée. N’aurait il pas confiance en elle? Aurait il peur pour son frère? Que penser de ces regards?

L’APPEL (Coup de foudre)

Posté : 19 mars, 2008 @ 6:29 dans vocation | 2 commentaires »

C’est ce qu’on appelle un coup de foudre.

Ils sont resté une partie de la soirée dans la rue à s’embrasser comme des adolescents. Il est amoureux, elle ne veut plus le lâcher….

Ils se quitte enfin vers deux heures du matin. Ils se reverront les jours suivants passant des journées entières à s’embrasser. Et, comme avec Roselyne, il n’ose pas aller plus loin. Bloqué par son éducation, il sait qu’elle est en attente mais ne peut se résoudre à franchir le pas.

Déjà le retour sur Belfort, les adieux sont longs et langoureux, elle l’attendra, oui, elle l’attendra.

Il lisse tomber le football du samedi soir, celui du dimanche et pars chaque semaine rejoindre sa chérie à cinq cents km de Belfort. A l’époque, il n’y a pas de TGV, et il passe plus d’heure dans le train qu’avec Geneviève. Oui, elle s’appelle Geneviève, Fred a hésité à me donner son prénom mais, dit il, cela fait si longtemps….

On arrive à Noël 70 et il demande à Geneviève si elle veut bien se marier avec lui. Ils sont amoureux, pourquoi attendre? Elle viendrait le rejoindre à Belfort et ils seraient toujours ensemble. La jeune femme accepte avec bonheur et on annonce cela aux parents. Il faut aller vite!!! Les parents fixent la dates des fiançailles et du mariage qui aura lieu le 18 Septembre 1971.

Avant, ils vont voir Lydie chez le bijoutier, il achète une superbe bague de fiançailles et elle, lui achète une Chevalière. Les cadeaux seront remis le jour des fiançailles. Tout le monde est content, normalement…Lui, ne voit que son bonheur, elle, est heureuse.

Le soir des fiançailles, ils dansent une partie de la nuit, amoureusement devant les regards attendris des parents. Quelques jours plus tard, il doit repartir sur Belfort, avec, au doigt, sa belle chevalière. Il paie un pot à tous ses amis et promet de les inviter au mariage en septembre.

 

OPTICAL CONSULTING |
quoid'neuf ? |
Mieux Vivre @ Mimizan |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au fil des saisons
| Parlons en...
| SYNDICAT FO UES BOILEAU NRJ...