NOUVELLES d’hier, d’aujourd’hui, de demain

A se lire, on finit par se connaitre………….

Archive pour février, 2008

L’APPEL (Caporal)

Posté : 25 février, 2008 @ 8:01 dans vocation | Pas de commentaires »

L’été commence à prendre fin. Déjà on commence à reparler manoeuvres. Ils vont partir à Mailly le camp pour un stade de tir. C’est à dire que chaque escadron va faire tirer 3 obus à chacun de ses tireurs. Il n’a pas tiré depuis son premier stade en quittant Carpiagne.

Il leur faut donc commencer à préparer à nouveau les engins blindés. Terminées les mauvaises pensées sur Roselyne, il a digéré. D’ailleurs, il a su quelle avait encore changé de garçon. Il se souvient de Muriel, qui, elle, ne lui aurait pas fait un coup pareil. Il se souvient aussi de ses copines de collège qu’il aimait énormément et qui ont été trés attristées par sa mésaventure avec Roselyne. Oui, Marie-jacqueline, Anne marie, Lydie il pense encore à vous… ne l’oubliez pas il a besoin de toi.

Le 1° Septembre au rapport de 8H00, l’adjudant d’escadron appelle son nom, il est convoqué chez le capitaine à 10Hoo. De huit à dix, il fait les cents pas, se demandant la raison de cette convocation. Il repasse dans sa tête les événements des jours précédents et rien ne peut justifier une « engueulade ».

C’est l’heure, dans le bureau, il est présenté au capitaine par l’adjudant. L’adjudant sort de la pièce. Il reste seul avec son commandant d’unité. Que va-t-il lui dire?

« A compter d’aujourd’hui tu sera mon chef de char personnel, tu imagines la responsabilité? »

« Oui mon capitaine »

« Approches toi, tu n’est pas en tenue » Alors il lui accroche les galons rouges sur le devant de son treillis et lui lance

 » Félicitation caporal »

BONNE CHANCE !!!

Posté : 24 février, 2008 @ 12:00 dans Non classé | 4 commentaires »

A voir aujourd’hui »Piaf une vie en rose et noir » au Bocapole de Bressuire dans ce beau département des Deux Sèvres, toute la vie d’Edith Piaf défile en anecdotes et chansons interprétées par Nathalie Lhermite qui incarne « La Môme »accompagnée en direct par l’accordéon.

Marion, vous avez incarné cette Môme avec bonheur et talent. Vous avez obtenu un César.  Je vous souhaite de gagner le coeur des Américains et de gagner un Oscar cette nuit à Los Angeles

Bonne Chance Marion!!!

 

Une pensée spéciale à la jeune et très jolie Hafsia Herzi pour son César.

L’APPEL (Mailly le camp)

Posté : 24 février, 2008 @ 8:00 dans vocation | 2 commentaires »

C’est le camp des tirs pour les chars, de plus c’est un camp assez vaste pour manoeuvrer.

Le capitaine est content, son escadron a bien et tiré; Notre soldat, qui est le chef de char du capitaine a du mal à exister auprès des autres soldat de l’escadron. Comme il est souvent avec le capitaine, les autres se méfient d’un jeune caporal qui pourrait, pour monter en grade leur faire du tort. A cette époque, tous les deux mois, des appelés sont libéré et des jeunes autres sont incorporés. Donc, en huit mois de présence à l’escadron, il a vu beaucoup de nouveaux arriver et ceux là ne le connaissent pas. Comme il est très gentil, il ne se méfie de personne et ce sont ces gars là qui vont lui faire avoir, non pas des misères, mais une baisse d’estime préjudiciable.

La manoeuvre semble bien se passer et le capitaine est, on ne peut mieux avec lui, le félicitant sans cesse sur son action et son travail dans la collectivité. Il a même souligné combien il appréciait son caporal en tant que sportif.

Le retour marque la fin de son aventure sur les chars.

L e capitaine, préfère avoir notre caporal au plus près de lui. Il lui confie la direction de son secrétariat. Panique à bord, il n’a jamais exercé ce métier de secrétaire particulier. Adieu l’AMX 13!!!

PECHEURS DE FONDS

Posté : 23 février, 2008 @ 1:15 dans Non classé | 4 commentaires »

Le tribunal de Créteil vient de juger une affaire peu banale.

Des voleurs ingénieux s’en prenaient aux boites aux lettres des banques.

La technique était simple, un homme péchait, avec un hameçon, dans la boite aux lettres des dépôts de chèques pendant que l’autre faisait le guet.

L’histoire a duré cinq mois dans des banques parisiennes et de la proche banlieue.

Je n’arrive pas à comprendre comment on peut pécher des lettres avec un hameçon. Qui pourrait me dire?

Mais c’est la police qui a attrapé les gros poissons en les envoyant au tribunal.

 

L’APPEL (Projection sur l’avenir)

Posté : 23 février, 2008 @ 12:10 dans vocation | 2 commentaires »

Nous sommes toujours en pause, l’histoire reprendra demain.

Comme je vous l’ai dit au début, l’homme a traversé une génération dans l’institution militaire. Forcément, il s’est trouvé en présence ou témoin de drames. Que ces drames soient humains, familiaux ou militaires, faut il les relater? Appartiennent ils à l’histoire au bout de 35 Ans ou faut il passer dessus pour ne pas réveiller des douleurs…

Seul un historien, un homme politique ou un chef militaire peut, en s’identifiant sur ma messagerie privée, me donner l’autorisation de relater ces faits.

Dans quelques semaine, nous aborderons un autre épisode de la vie de cet homme avec sa mutation dans un camp militaire situé dans un petit village de l’Aisne et au passé historique oublié. A ce moment là, il faudra ou ne faudra-t-il pas raconter l’histoire vraie?

J’attends donc une réponse. Sans réponse, je déciderai en mon âme et conscience, surtout la conscience.

 

Nous reprenons demain matin notre histoire.

 

L’APPEL (PETIT RETOUR)

Posté : 23 février, 2008 @ 7:29 dans vocation | 5 commentaires »

Amis, il faut faire une pause (c’est le titre d’une chanson a boire militaire que l’on chante le soir dans les popotes) ensuite ça continue par « j’aperçois l’ombre d’un bouchon, buvons à l’aimable Fanchon…… »

Oui, il faut faire une pause pour revenir sur les sentiments réels de notre homme pour Muriel et Roselyne. Cela a son importance.

Avec Muriel ça ne pouvait pas marcher. Ils étaient amoureux fus l’un de l’autre et il n’oubliera jamais ce matin de fin août dans la rosée à 5h00.  Il se sont dit au revoir, la veille ils avaient dansé une partie de la nuit « love me please love me » chanson qu’ils avaient dansé tout l’été 66. Elle s’est mise a pleurer à chaudes larmes, depuis il n’a jamais vu personne pleurer comme cela; Ils se sont écrit, une longue et dense correspondance. Il y avait deux Muriel, l’étudiante sage avec qui, bien sur, il n’avait rien fait( à l’époque on n’aimait pas comme aujourd’hui, aimer c’était embrasser) qui lui écrivait des choses de la vie quotidienne dans une enveloppe blanche et une autre Muriel qui se donnait un surnom et qui lui écrivait des lettres d’amour sur des lettres roses. Puis le temps a passé, les lettres se sont espacées et lui a entamé une activité salariée alors qu’elle était étudiante. Il s’est senti en quelque sorte exclu de lui même. Il a arrêté d’écrire, lequel a arrêté le premier? Aujourd’hui, il pense que Muriel est traductrice de haut niveau car elle était très forte en langues à 18ans.

En ce qui concerne Roselyne, c’était différent. Roselyne était une Femme. A 18 ans certes, mais elle aimait l’amour du corps, lui aimait l’amour du coeur et de l’esprit. Il voulait lui laisser sa virginité pour le mariage. Elle ne l’a pas compris. Les deux femmes ont simplement compris la chose suivant, il n’était pas un homme à apprivoiser, c’était un homme à aimer mais lui laisser aimer autre chose qu’une femme, un métier, une étoile, un sport…

Voila pourquoi ses débuts amoureux furent si difficiles et le restèrent encore un bout de temps. Quand sera-t-il stabilisé dans ce domaine?

En début d’après midi, une autre pause vous est proposée

Miss France

Posté : 22 février, 2008 @ 1:55 dans Non classé | 9 commentaires »

Madame de Fontenay a encore mangé son chapeau. Heureusement, elle a de la réserve.

Miss France est encore en photo, les seins nus dans l’hebdomadaire CHOC

Oui, quel choc pour le sélectionneur des miss et quelle pub pour Valérie.

Moi, je trouve ça bien, on voit tellement de filles aux seins nus sur les plages l’été que cela ne choque plus personne. Et puis, laissez la tranquille cette jeune fille, elle est jolie, intelligente et représente à merveille la France. A force t’empêcher les miss France de montrer leurs seins, le monde entier va penser que les françaises n’en ont pas, alors que nous avons les plus belles filles du monde.

On devait bien fêter le début des vacances des petits parisiens avec un sourire…de Miss…

 

L’APPEL (14 JUILLET 1968)

Posté : 22 février, 2008 @ 1:00 dans vocation | Pas de commentaires »

Il pleut sur Paris. A 4Heures du matin, quand la colonne de chars AMX 13 se met en route escortés par des motard de la gendarmerie, il pleut des cordes.

Les hommes sont fatigués par les répétitions et les longues soirée à la fête des loges. De plus, ils ont dormi dans un grand hangar sur des lits de toile militaires. Dans ce hangard, il y avait 80 Personnes à dormir cote à cote. Lui, pense toujours au moment ou il verra le Président de la République. Ils ont eu la consigne de ne pas regarder, ils doivent passer devant lui, tête droite. Le Président sera sur leur gauche en bas des champs élysée.

Arrivés en haut des champs, près de l’Arc de triomphe, ils se mettent en place prêts à déboîter et à descendre l’avenue. Une longue attente sous la pluie sera le plus dur à supporter. Le chef continue à donner ses conseils au pilote. Car c’est lui qui est la clef de la réussite. Il doit rester aligné avec les deux autres chars qui sont de part et d’autre du notre. Surtout, il faut qu’il respecte une certaine vitesse, c’est cela le plus difficile.

Départ! les engins s’élancent lentement et prennent de la vitesse dans la descente. Pour rester aligné chacun accélère pour rattraper son retard, ce qui conduit à arriver à pleine vitesse devant la tribune présidentielle. Lui, a juste jeté un coup d’oeil discret, pour LE voir. Quelle blancheur de visage Il avait le Général!!!

Le lendemain, les journaux titraient que les parisiens avaient été surpris par la vitesse des AMX13. Personne ne l’a vu à la télé, les images défilent trop vite. C’était encore en noir et blanc. Le régiment achètera la télé couleur pour le Jeux Olympiques. Il verra alors la victoire de colette Besson en couleur.

Maintenant il va falloir rentrer sur Belfort et quitter cette belle fête des loges

Mais ce ne sera pas son dernier 14 Juillet à Paris, ça non!

L’APPEL (Camp des loges)

Posté : 22 février, 2008 @ 7:10 dans vocation | 7 commentaires »

Début juillet 68, le 35° RIMECA est installé au camp des loges pour préparer le défilé du 14 JUILLET sur les champs élysée.

Notre soldat participe aux répétitions, chaque jour en qualité de tireur sur le char de l’aspirant De S. son chef de peloton. Les journées sont longues à bord du char sur une piste à refaire et refaire le défilé. Le soir il faut nettoyer le char, enlever le poussière, le faire briller avec un mélange d’essence et d’huile. Il faut cirer au cirage noir les patins et peindre les graisseurs en jaune. Ensuite, après le repas et, si il n’est pas de garde au parc à char, il a quartier libre.

Quartier libre, liberté de manoeuvre, le bonheur.

En face du camp, c’est la fête des loges, une des pus grande fêtes de France. Il y laissera toute sa solde. Il aime tellement le fêtes foraine avec les murs de la mort pou les motos, les catcheurs à affronter sous le chapiteau ou les grands manèges forains. Curieusement, il ne va pas au tir. C’est bête de payer alors que votre métier vous fait tirer gratuitement. Par contre, les cornets de frites sont vite achetés et vite mangés, à cet âge là…

Le temps n’est pas au beau la veille du 14 JUILLET, il pense qu’il va passer à la télévision, que ses parents vont le voir avec fierté et que Roselyne se dira que si elle avait su…Il l’aime toujours et enrage de la savoir avec un autre. Roselyne regarde la télé demain crie-t-il dans sa tète!!!

 

JUGEMENT AU TRIBUNAL

Posté : 21 février, 2008 @ 5:47 dans Non classé | 10 commentaires »

Lu aujourd’hui sur le site internet d’un journal régional.

Un homme d’une trentaine d’années était jugé pour avoir frappé sa concubine et ses enfants.

L’homme avoue être violent, fumer 30 joints par jour, boire de l’alcool et toucher également à la cocaïne.

Jugement du tribunal :

 un an se prison avec sursis, une amende à verser à la concubine et aux enfants, se soigner et….

TROUVER UN TRAVAIL !!!

Quand on connaît les difficultés des demandeurs d’emploi pour trouver un travail on se demande ce que peut vouloir dire cette phrase.

Si je comprends l’homme loi, il faut trouver un travail pour payer les amendes.

La justice peut elle formuler  un tel jugement ?

Je ne défends pas l’homme jugé, il est indéfendable et c’est une honte de frapper une femme et des enfants. Je me pose des questions sur ce jugement. TROUVER UN TRAVAIL

 

12345...10
 

OPTICAL CONSULTING |
quoid'neuf ? |
Mieux Vivre @ Mimizan |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au fil des saisons
| Parlons en...
| SYNDICAT FO UES BOILEAU NRJ...