NOUVELLES d’hier, d’aujourd’hui, de demain

A se lire, on finit par se connaitre………….

Eleve violent

Classé dans : Non classé — 16 février, 2008 @ 14:19

Encore une histoire de violence à l’école. (source RTL matin)

A Epinal, un élève d’un lycée professionnel a été mis en examen, mais laissé en liberté surveillée pour avoir roué de coups un de ses professeur.

Le professeur âgé d’une trentaine d’années a eu une semaine d’arrêt de travail pour blessures.

Qu’avait fait le professeur?

Il avait simplement demandé à l’élève de ranger son plan de travail. L’élève ne supportant pas l’autorité a copieusement injurié l’enseignant et l’a roué de coup alors que celui ci était au sol.

C’est inquiétant!!!

 

17 commentaires »

1 2
  1. zaza dit :

    j’ai parcouru quelque peu ta page web atypik.. et je dois reconnaître que je ne n’aurais jamais songé à raconter les histoires de notre temps, et celles d’avant.
    Excellente formule!
    à bientôt francis.
    zaz :)

  2. francis02 dit :

    merci pour ton com
    je dois t’avouer que j’essaie de faire réagir
    je pense que nous avons besoin de débattre de tous les événements que nous connaissons ou qui nous attendent.
    merci encore zaz pour ta visite
    moi, je repars chez toi
    a tout de suite
    francis

  3. zaza dit :

    catégorie préférée « vocation ».
    à plus ;)

  4. francis02 dit :

    c’est en effet une belle histoire, enfin je pense.
    Francis

  5. elisiana64 dit :

    Jeudi matin, dehors il fait froid, un parent d’élève s’infiltre dans un lycée quelque part en France, il longe les couloirs et se rend directement en salle 318 réservée habituellement aux professeurs, pas de toc toc à la porte, il entre et tel un lion enragé demande qui est M’ …. c’est moi lui répond une voix douce et sympatique, milante à 200% de la non violence …. il n’a pas le temps de dire un mot de plus, une tornade s’abat sur lui …. dos à terre, le sang gicle de sa bouche, les pompiers intervienne rapidement, il s’en sort avec une mâchoire et deux côtes fracturées .
    Pourquoi ??? bah une banale et quotidienne histoire de notations dans un cahier dit de correspondance

  6. lucaerne dit :

    Y a plus d’autorité, ma bon’ dame, tout se perd, c’était mieux de mon temps… Enfin… dans mon lycée, une classe a été tellement horrible avec un prof qu’il s’est suicidé. Et ça n’a pas ému grand monde… ça fait plus de 20 ans (j’étais très précoce !). Ben oui, nous n’étions pas des anges, mais on oublie…
    Et puis ces jeunes « sauvageons », sans aucunement les dédouanner de leurs actes, ils ont bien grandi dans la société que nous leur avons construite. On a ce qu’on mérite. Peut-être est-il temps d’ouvrir les yeux et de changer de direction. Offrons-leur autre chose que des rêves de carrière, de pognon, de pouvoir, de « meufs » et de « benz ». oh la la, à force de fréquenter ton site, Françis, je me sens devenir hippie… un comble à mon âge alors que je ne l’étais pas étant jeune !

  7. clairelise dit :

    La violence des éléves , des jeunes …elle existe …
    Est- ce la seule …?
    Et la violence institutionnelle…?
    Celle qui est sournoise , qui se laisse à peine entrevoir , des petites phrases d’ une dévalorisation , un regard de jugement , une étiquette si vite posée sur un être  » celui – là ne fera jamais rien , il n’ en a pas les capacités « …et d’ autres mots , par – ci , par – là …
    Des mots où l’ absence d’estime de l’ autre est telle que ça en créve le coeur …
    Ces enfants qui se voient poser de tels regards …
    Comment doivent- ils réagir , comment peuvent -ils vivre avec ce poids…?

    Un avis qui en vaut un autre…un questionnement qui pour moi est essentiel!

    Claire

    Dernière publication sur maxime : SPIRITUALITE VIVANTE...

  8. francis02 dit :

    merci por vos commentaires, si on peut faire avancer le débat sur l’éducation, la violence et ce que sera notre société après ce sera déjà une victoire pour nous.
    Nous réagissons en tant qu’adultes avec les problèmes que nous avons renconté et ceux qui nous tenaillent encre aujourd’hui.
    Aux parents je dis pensez à eux comme vos parents ont pensé à vous. Essayons de nous rappeler nos pensées d’alors.
    Aux enfants je dis rendez vous compte de la chance que vous avez de vivre dans un pays comme le notre, un pays que nous ont laissé nos parents. Un pays sans guerre, un pays ou chacun a sa chance s’il veut la saisir, un pays ou le respec d’aiutrui est inscrit dans la constitution. Est il utopique de penser que notre société peut devenir un modèle?
    merc
    francis

  9. francis02 dit :

    je remercie Claire, lucaerne, Elisiana et zaza mes amies pour ces commentaires qui vont éclairer ceux qui auront l’occasion de les consulter.

  10. lucaerne dit :

    « Aux parents je dis pensez à eux comme vos parents ont pensé à vous »
    Dis-donc Francis, ça va pas la tête !!! Faut pas pousser quand même, ça se voit que tu connais pas mes parents !
    En tout cas, mon fils était en déperdition au lycée (je suis très précoce pour ça aussi !), et cette année, il a commencé un apprentissage. Eh bien il est métamorphosé : il s’intéresse, il se sent valorisé, il est hyper sérieux et assidu (c’est de famille !) et il commence même à parler d’avenir, de la formation qu’il fera après… L’école est une formidable institution et les instits/profs sont formidables. Mais je crois que le problème, c’est qu’on veut mettre tout le monde dans le même moule. L’école « classique » convient à certains, pas à d’autres. Les métiers manuels sont à revaloriser d’urgence, les formations alternatives aussi. Dans son livre « Big », Valérie Tong Cuong a écrit : « Puisqu’il n’y a pas que de grands hommes, pourquoi n’y aurait-il que de grands chemins ». Et puis qu’est-ce qu’un grand homme, concrètement ??? à part un mec de plus d’1m90 ?

  11. francis02 dit :

    je suis content pour ton fils, apparemment il a trouvé sa voie.
    Oui je sais, il y a beaucoup de choses a améliorer dans l’enseignement mais nous n’avons pas tous les memes idées.Il faut qu’un ministre prenne toute les idées comme les tienne et celles d’elisiana et plein d’autres personnes encore pour faire une syntèse et essayer de mettre cela en musique pour les générations futures.
    Oui comme cela on trouvera des jeunes qui prendront le grand chemin

  12. elisiana64 dit :

    Oui mais voilà, grande question, pourquoi ne pas avoir opté directement par une filière professionnelle, plutôt que tenter le lycée, c’est surtout et avant tout auprès des parents concernés que ces métiers manuels sont à revaloriser, jamais à ma connaissance, un enseignant tel qu’il soit, choisira d’orienter un élève en section général contre l’avis de ses parents. Oui mais voilà, c’est la mauvaise image de marque du professionnel qui donne cette fausse idée auprès des parents, il ne faut pas qu’il soit dit que le fils ou la fille de Mr et Mme X …… , résultat des courses, toutes les années lors des inscriptions, on se retrouve avec des classes surchargées, où bon nombre d’élèves n’y ont pas leur place, les notes sont parfois catastrophiques, le redoublement en seconde est souvent d’un tiers d un classe. Qui veut mettre tout l’monde dans le même moule, parents ou enseignants ?? Qui choisit l’orientation en premier lieu ?? qui emet simplement un avis ? malheureusement très rarement respecté !

  13. francis02 dit :

    Elisiana, merci pour votre commentaire, vous etes justement éclairée
    merci encore
    francis

  14. lucaerne dit :

    Désolé Elisiana, mais OUI les enseignants et les proviseurs poussent les élèves vers les filières classiques car ils ont des objectifs de réussite suivis par les académies. Il est recommandé de ne pas trop poser de questions à un élève qui a des notes correctes. Et en plus, il est actuellement beaucoup plus difficile de trouver un apprentissage près de chez soi (peu de centres, et entreprises qui s’y mettent petit à petit.
    D’autre part, je ne sais pas si tu as des enfants, mais je peux te dire qu’un jeune de 15 ou 16 ans sait rarement ce qu’il veut faire exactement plus tard, encore moins si c’est un garçon (pardons Francis ! c’est les statistiques !). Et que dire de certains conseillers d’orientation. La personne que nous avons rencontrés (parce que nous sommes des parents responsables !) a conseillé à notre fils de trouver une… femme riche (SIC). C’est la seule réponse à peu près concrète qu’elle nous a donné.
    As-tu des enfants ??? Tu me semble bien remontée contre les parents, ça ne doit pas être facile tous les jours pour eux de venir te parler… ou alors tu te défoules chez Francis ?

  15. francis02 dit :

    Lucaern, Elisiana a répondu à ta question de savoir si elle avait des enfants. C’est dans un commentaire de hier soir sur l’article « prise d’otage » je t’invite donc à lire ce commentaire.
    Nus avons chacun nos problèmes et c’est vrai, à l’adolescence, je ne savais pas ce qu je voulais faire comme métier.
    au fait comment vas tu depuis hier soir aprés la lectures des commentaires de ton derniers articles
    a plus
    francis

1 2

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

OPTICAL CONSULTING |
quoid'neuf ? |
Mieux Vivre @ Mimizan |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Au fil des saisons
| Parlons en...
| SYNDICAT FO UES BOILEAU NRJ...