NOUVELLES d’hier, d’aujourd’hui, de demain

A se lire, on finit par se connaitre………….

Archive pour le 10 février, 2008

HERITAGE

Posté : 10 février, 2008 @ 3:10 dans Non classé | 1 commentaire »

Le parlement a modifié les droits de succession.

Je veux simplement écrire sur l’héritage familial humain. J’explique :

Un homme a eu un enfant. Cet homme a divorcé alors que l’enfant avait 14 ans. Il n’en n’a pas eu d’autre.

VINGT ANS APRES, L’HOMME N’ A PAS REVU CET ENFANT.(Il avait poutant droit de garde et d’hebergement)

Le gosse, qui a aujourd’hui 36 ans, n’a jamais repris contact avec l’homme qui l’a conçu et cela parce qu’il est instrumentalisé par sa mère qui se sert de lui pour se venger de son ex mari.

Cet homme que je connais, qui est un honnête homme, et qui me dit souvent « s’il est heureux c’est qu’il n’a pas besoin de moi. »

Pensez vous que le fils mérite un héritage? Ne pensez vous pas que l’héritage de son nom, de son esprit de famille, enfin son héritage tout court serait mérité.

Qu’il aille au fond de ses pensées. Qu’il change de nom et renonce à  jamais à tout forme de reconnaissance paternelle.

Cet homme n’a pas beaucoup d’argent. Seul l’héritage humain le chagrine…

 

ABUS DE BIENS SOCIAUX

Posté : 10 février, 2008 @ 11:40 dans Non classé | Pas de commentaires »

ONT ILS LE DROIT.

Le dimanche.

Joel effectue son déménagement avec le fourgon de LA POSTE : Il y travaille

Béatrice va, le matin, à la supérette avec le véhicule de la communauté d’arrondissement

Jean Marie se sert de la camionnette de l’entreprise SUEZ pour aider ses camarades à faire du transport de matériels

yves va faire son tiercé avec la camionnette de l’EDF. Plus il y transporte son gosse de 3 ans.

Romain prend le véhicule rouge des sapeurs pompiers pour aller rendre visite à une amie.

Qui a la réponse à cette question

L’APPEL (Fin de manoeuvre)

Posté : 10 février, 2008 @ 8:32 dans vocation | Pas de commentaires »

Fin Avril 1968

Le camp, pour le 35° RIMECA, se termine. Pour notre soldat, cela ressemble à une délivrance. En effet, moins d’une semaine après le début, son char a subi une panne nécessitant un arrêt prolongé. Cela fait donc dix jours que son char est en réparation à l’échelon au parc à chars. Tout est arrivé durant un exercice de nuit. Le char lancé à toute allure dans un découvert a sauté une bosse plus haute que les autres. Il est retombé rudement sur ces chenilles, certes, mais le choc fut  violent. Le chef de char et notre soldat tireur se sont retrouvés, sur le plancher, au fond de la tourelle. Le char n’a pas redémarré. Appelé par radio, le dépannage est arrivé au petit matin, diagnostiquant la rupture d’une barre de torsion. Cela voulait dire fin de manoeuvre pour l’équipage et attente de la pièce de rechange avant réparation.

Les journées leur ont semblé longues. C’était toujours la même chose, rapport, parc à chars, entretien, repas, rapport, parc à chars, entretien, repas, coucher. Donc ce fut vraiment une délivrance de recevoir les ordres de départ pour Belfort.

Nous sommes un jeudi matin. Samedi il part en permission pour une semaine de repos bien méritée. Dans son courrier, à l’escadron, il aura certainement une lettre de Roselyne car, à cette époque, le téléphone était réservé à quelques personnes en charge d’une fonction importante.

 

OPTICAL CONSULTING |
quoid'neuf ? |
Mieux Vivre @ Mimizan |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au fil des saisons
| Parlons en...
| SYNDICAT FO UES BOILEAU NRJ...