NOUVELLES d’hier, d’aujourd’hui, de demain

A se lire, on finit par se connaitre………….

Archive pour le 3 février, 2008

UN POLICIER …..

Posté : 3 février, 2008 @ 11:30 dans Non classé | Pas de commentaires »

Un policier a grièvement blessé le client d’un restaurant avec son arme de service.

Cette pénible et atroce histoire s’est déroulée dans la nuit de vendredi à samedi dernier à Franconville dans le val d’oise.

Le blessé est entre la vie et la mort.

Mais pourquoi, des policiers dînaient en tenue et armés à un heure aussi tardive. Quand ces fonctionnaires chargés de la protection et de la sécurité comprendront que l’uniforme et les armes de service ne sont pas  pas autorisés en dehors des heures de travail et des missions données par la hiérarchie. Ce n’est pas en portant un uniforme que vous serez mieux considérés. Vous êtes simplement appréciés pour votre comportement et vos qualités et non pour votre qualité de policier ou je ne sais quelle autre profession en tenue.

Si c’est un complexe qui vous fait enfiler l’uniforme sans raisons de le revêtir, allez consulter un psy.

Avant d’être fonctionnaire de police, vous êtes un citoyen et vous devez vous conformer aux règles de la vie régies par notre démocratie.

On a coutume de dire « l’habit ne fait pas le moine », vous n’êtes pas plus puissant en uniforme si vous n’êtes investi d’aucune mission.

D’ailleurs, Madame la Ministre de l’Intérieur a suspendu ce fonctionnaire en attendant les conclusions de l’enquête.

Réjouissez vous, mesdames et messieurs les fonctionnaires du ministère de l’intérieur. Qui aime bien châtie bien ….

 

L’APPEL (petit retour sur Carpiagne)

Posté : 3 février, 2008 @ 8:56 dans vocation | Pas de commentaires »

AVRIL 1968

Il prépare activement le départ à Sissonne.

 Le soir, il pense toujours à ces derniers passés à l’armée. De son premier tir à balles réelles au MAS 36. Il est resté sourd 15 jours. Il n’a rien dit de peur d’être réformé. Pas étonnant que dans ses notes il était inscrit qu’il ne comprenait rien. Apprenez à lire à un enfant qui aurait besoin de lunettes et qui n’a jamais vu un ophtalmologiste!!!

Il se souvient aussi de la piqûre. Un samedi matin, assis par tranche de dix soldats sur un banc. Un infirmier pique, à chacun une aiguille sous l’omoplate, un autre passe avec une maxi seringue pour injecter le produit, le dernier enlève les aiguilles et passe un coton sur l’omoplate. Les soldats sont malades en chambre sans manger jusqu’au dimanche soir ou on leur apporte une soupe à boire dans les quart de campagne qui fait partie du paquetage.

Il repense à Carpiagne, cuvette de craie, située entre Marseille et Cassis. Le site est dominé par la croix du joli village de Carnoux. Il faut toujours monter pour en sortir. Il se rappelle de ces dimanches qu’il passait à Marseille. Petit déjeuner sur le vieux port, promenade sur la cannebière, cinéma l’après midi et retour en car le soir à Carpiagne pour les corvée du soir.

Il se souvient, mais le jour du départ en manoeuvre approche.

 

OPTICAL CONSULTING |
quoid'neuf ? |
Mieux Vivre @ Mimizan |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au fil des saisons
| Parlons en...
| SYNDICAT FO UES BOILEAU NRJ...