NOUVELLES d’hier, d’aujourd’hui, de demain

A se lire, on finit par se connaitre………….

Archive pour le 24 janvier, 2008

C’EST SON HISTOIRE 10

Posté : 24 janvier, 2008 @ 4:07 dans vocation | Pas de commentaires »

Il reviens me raconter, pour lui je ne vais pas assez vite, il veut déjà être 1 mois plus tard. Je lui demande de m’expliquer le parcours du combattant. Non, on verra demain, puisque l’on a parlé de Muriel, il me dit de continuer.

C’est un peu à cause ou grâce à elle qu’il s’est engagé. Il ne pouvait plus rester au lycée, il pensait trop à elle. Entré dans une entreprise, il tournait comme un lion en cage, se défoulant le dimanche sur les terrains de football. Muriel lui avait écrit qu’il faisait une erreur de quitter son lycée, lui voulait la retrouver.

Elle était à Trêves? il irait la rejoindre à Trêves. Il y a des militaires à Trêves…Non quand il ira à Trêves, en 1990, cela faisait longtemps que Muriel n’y était plus. IL ne la reverra jamais, encore aujourd’hui, il pense à elle, comment est elle? Est elle heureuse?

Voila vous voyez aujourd’hui, pas de parcours du combattant, il a le bourdon.

Demain ce sera comme d’habitude il racontera si vite que j’aurais du mal à suivre.

A demain on commence par l’échelle de corde…GO!!

C’EST SON HISTOIRE 9

Posté : 24 janvier, 2008 @ 10:43 dans vocation | Pas de commentaires »

Nous sommes en IST (instruction du tir), le tir est un acte essentiel pour le soldat. Il faut connaître son oeil directeur et

connaître sa visée exacte pur pouvoir appliquer une contre visée. En clair si votre oeil vous fait tirer à gauche, vous tirez

un peu plus à droite de la cible pour taper dans le mille. Plus facile à dire qu’à appliquer et c’est cela l’apprentissage. POUR APPRENDRE, on tire déjà avec des balles plastiques, à faible pouvoir de recul et quand on commence à être aguerri, on tireàballes réelles. QUEL bonheur d’aller constater les résultats de votre tir, surtout quand il est bon.

A Verdun, le tir s’effectue avec des MAS 36. C’est un fusil long qu’il faut réarmer è chaque fois, en peu comme un carabine à plomb à la foire.

Le fusil est numéroté, il vous est affecté pour tout votre séjour dans le régiment. Il est là dans votre chambre enchaîné avec les armes de vos camarades de chambrée. Il doit toujours être propre. Dans l’infanterie, ce qui compte le plus ce sont les pieds, les chaussures et les fusils. Le mas 36 possède une baionnette longue et effilée en forme de cruciforme installée dans un logement situé le long du canon.

Voilà le MAS 36

Demain nous verrons le parcours du combattant

Mais le soir il pense quand même à sa vie passée, à Muriele, qu’il a connu en vacances cet été et qui ne correspond plus avec lui, elle a sa vie. La jeune fille est à TREVES en Allemagne pur un séjour linguistique. Muriele lui manque plus jamais il ne la reverra, pourtant les gens qui s’aiment devraient pouvoir se retrouver. En novembre 67 on ne téléphonait pas comme aujourd’hui me dit il

 

 

OPTICAL CONSULTING |
quoid'neuf ? |
Mieux Vivre @ Mimizan |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au fil des saisons
| Parlons en...
| SYNDICAT FO UES BOILEAU NRJ...