NOUVELLES d’hier, d’aujourd’hui, de demain

A se lire, on finit par se connaitre………….

Archive pour janvier, 2008

ILS SONT SI SYMPATIQUES A LA SECU

Posté : 31 janvier, 2008 @ 9:20 dans Non classé | 2 commentaires »

J’ai un camarade qui malheureusement est handicapé. Comme ressources il bénéficie d’une très modeste allocation chômage (400 Euros), puisqu’il travaillait avant d’être handicapé, et d’une prestation de travailleur handicapé, dont je ne connais pas le montant. A ce titre il bénéficie de la CMU ( il est pas le seul et puisque ça existe autant qu’il en profite ).

L’autre jour, il reçoit une lettre de la SECU lui demandant de récupérer un dossier de renouvellement de sa CMU. Comme il sait que je passe par là le matin, il me demande de retirer ce dossier pour lui.

Pas de problème e me trouve à l’ouverture des bureaux de la SECU l’autre matin et je tombe sur la parfaite caricature de l’employée de la sécurité sociale que même FORESTI n’a pas encore réussi à inventer.

« Comment!!! il n’est pas présent pour retirer son dossier, je veux le voir, c’est lui qui doit retirer son dossier en personne » je lui répond gentiment qu’il est handicapé et qu’il ne peut se déplacer aujourd’hui. « comment, il est handicapé, que touche t il comme allocation? CAF?  » La conversation de gens du monde s’est déroulée devant les ayants droit qui attendaient leur tour. A la fin, elle m’a dit « il gagne trop c’est la nouvelle CMU, il n’y a plus droit »

Elle aurait commencé par là dans sa lettre à mon camarade en expliquant les nouvelles ressources à prendre en compte cela m’aurait évité de perdre mon temps avec une moitié de « folle dingue » qui n’avait pas encore eu le temps de raconter sa soirée à sa copine quand je suis arrivé à l’ouverture des bureaux.

Donc n’envahissez plus l’accueil de la SECU trop tôt le matin, laissez les boire leur jus et raconter leur soirée

Cette histoire est vraie, seulement, ce n’est pas à moi que c’est arrivé mais à celui qui était devant moi alors que j’attendais mon tour après avoir retiré mon ticket de passage comme chez le charcutier au supermarché. C’était début décembre.

L’APPEL (premières armes)

Posté : 31 janvier, 2008 @ 8:42 dans vocation | Pas de commentaires »

MARS 1968,déjà cinq mois d’armées et que d’expériences acquises, que de souffrances, que de batailles pour s’imposer. Aujourd’hui, rien n’est fait, rien n’est acquit.

MARS 1968, quartier Friederich au 35° Régiment d’infanterie mécanisée, il est vingt deux heures, il est perché au dernier étage du 2° Escadron. Au loin, le Lion le regarde, éclairé et fier d’être le symbole de la résistance de Belfort. En bas, dans la cour du quartier, le clairon sonne l’extinction des feux aux quatre coins cardinaux. Il est vingt deux heures, tous les soldats regardent et écoutent ce clairon qui sonne sa complainte dans la nuit. Ils applaudissent, forçant le clairon à jouer les prolongations. Dans une telle  atmosphère, comment ne pas aimer l’armée, comment ne pas aimer son régiment, comment ne pas aimer ces camarades qui, avec vous vibrent avant d’aller dormir.

Trois mois se sont passés, à Carpiagne, depuis son départ de Verdun. Il en est ressorti affûté, combatif et revanchard. Carpiagne, c’était la patrie des cavaliers. Alors un fantassin chez les cavaliers, c’est un singe en hiver, c’est tintin au pays des soviets. Il ne veut plus en parler. Le colonel du 35° RI lui a lu les mauvaises notes que lui ont donné ses chefs de Carpiagne. Il lui a donné un mois pour faire mentir ses anciens chefs cavalier. Il connait le contrat »montrez nous que vous avez été mal jugé et nous effaçons tout, vous repartirez à zéro ».

En trois mois, il a eu des permissions et chez lui et sur Marseille. Quelle belle ville!!!. Oui, aussi, il est amoureux de Roselyne une jolie brunette qu’il va bientôt revoir en mai chez lui. Car avant une belle permission, il lui faut passer son peloton de caporal. C’est à dire qu’il est en stage et qu’à l’issue de ce stage, il passera un examen qui lui donnera le droit d’être nommé au grade de caporal.

Normalement, ça devrait bien se passer..à voir…

 

C’EST SON HISTOIRE 17 ( fin de la première partie)

Posté : 31 janvier, 2008 @ 8:36 dans vocation | Pas de commentaires »

On a bouclé 3 semaines de la vie de mon soldat en 17 histoires (vraies). A ce train là on n’arrivera pas au bout des 40 ans

0n va se retrouver dans un instant pour une nouvelle suite de sa vie militaire. On ne l’appellera plus « C’est son histoire »

Ce sera : L’APPEL

Dés maintenant, changez de page et retrouvez nous à BELFORT. Le lion va rugir….dans l’Appel(premières armes)

DELIRES

Posté : 30 janvier, 2008 @ 7:18 dans Non classé | Pas de commentaires »

Vu que les banques s’amusent avec votre argent, pourquoi ne pas nous amuser aussi?

Se faire payer par mandat en liquide à La Poste par le facteur, garder ça au chaud  dans un coffre fort dans une banque.

Les frais, que la banque vous prend habituellement régleront la location, et vous payez tout en liquide.

C’est du délire, mais, ces gens là, le mérite.

C’EST SON HISTOIRE 16

Posté : 30 janvier, 2008 @ 8:30 dans vocation | Pas de commentaires »

A midi, c’est le rapport, comme tous les midis, avant d’être emmené au réfectoire par le sergent de semaine. Ce dernier donne les ordres de détail pour l’après midi. Dans son discours, il annonce une liste de noms Ces soldats cités doivent se présenter à la semaine à 13H30 en tenue de sortie pour faire les essais de képi.

Notre homme fait partie du lot avec vingt autres recrues. Il vont donc percevoir un képi, ce qui signifie qu’il vont pouvoir sortir ce week end car sans képi, pas de sortie.

Déjà, le week end dernier, ils étaient restés au lit, malades de la piqûre TABDT (diphtérie, tétanos et autres maladies ). L’histoire de la piqûre est à raconter également me dit mon soldat. Oui mon gars, on la racontera dans un épisode prochain, car t’entendre la raconter ça vaut le coup.

Donc, à 13H30, les voici rassemblés devant la semaine. Dans le couloir, l’adjudant de compagnie les apostrophe, les appelant les veinards et leur annonce la nouvelle.

Vous êtes muté à CARPIAGNE à coté de Marseille pour être tireur sur un char de combat. Avant de rejoindre Marseille, vous partirez 36 Heures en permission pour voir vos parents.

ELLE EST SORTIE DE L’HOPITAL (JUSTINE)

Posté : 30 janvier, 2008 @ 8:01 dans liberte de pensee | Pas de commentaires »

Justine travaille aux urgences.

Justine est heureuse, elle fait le travail dont elle rêvait petite. Trois ans d’études après le bac, une formation d’urgentiste, elle prend le SAMU à ses heures, enfin elle s’éclate. Elle est gaie, espiègle et se dévoue complètement pour son job.

Elle n’a pas de soucis de coeur car le sien est à prendre. Elle ne voit rien venir et ça ne la tracasse pas, le prince charmant arrivera un jour sur un beau cheval blanc et il y aura un éclair dans le ciel, ils appellent ça le coup de foudre.

Ma pauvre justine, si un jour tu le rencontres, dis le moi, je ne sais pas si ça existe des gars comme ça, si tu le rencontres, j’aimerais le voir pour savoir comment c’est un gars qui te rend amoureuse. Parce que avec toi il va connaître le sport, car quand tu aimes, comme tu aimes ton métier, c’est à fond, et il n’y a pas de place pour le repos. Pauvre petit prince.

Si justine voit son prince je ne manquerais pas de vous en faire part, promis, juré

Justine existe mais sans le prénom et sans connaître mes réflexions sur son existence

une banque refuse mon argent (dénouement)

Posté : 29 janvier, 2008 @ 11:24 dans Non classé | Pas de commentaires »

Cette histoire est vrai, elle est arrivé à un  membre de ma famille.

A ma demande, j’ai obtenu un rendez vous avec le conseiller financier du bureau de poste en question.

Ce dernier m’a confirmé qu’il était interdit d’effectuer des versements sur le compte chèque postal d’autrui sans en avoir procuration. Cette réglementation s’appuie sur une directive de la banque de France.

Par contre, vous pouvez effectuer un virement avec constitution de frais car à ce moment là vous effectuez un mandat et à la poste les mandats c’est leur « gagne pain »

Alors, je n’ai pas encore compris la différence entre un compte chèque de la banque postale et un compte courant d’une banque. Si un financier lit cette histoire, peut il m’éclairer?

C’EST SON HISTOIRE 15

Posté : 29 janvier, 2008 @ 9:15 dans vocation | Pas de commentaires »

Le sergent de semaine monte la semaine avec le caporal pendant une semaine du vendredi au vendredi. Le caporal dors dans le bureau de semaine qui est également, dans la journée, le bureau de l’adjudant de compagnie.

Le sergent est chargé de faire exécuter les ordres de l’adjudant, c’est lui qui présente la compagnie à l’adjudant lors de chaque rassemblement ou rapport. « Garde à vous!!! »   » Compagnie rassemblée à vos ordre mon adjudant » l’adjudant répond « compagnie A mon commandement, repos!!! » Et voilà le cérémonial de chaque rassemblement, matin, midi et soir.  Le sergent de semaine sonne avec le caporal, l’extinction des feux à 22H00 en criant dans les couloirs « lumières ». le sergent distribue le courrier et emmène les soldats chez le vaguemestre (Poste militaire) pour les colis et les mandats.

Et le mois de novembre se déroule sans encombres. Un jour, au rapport, une liste de noms est lue par le sergent de semaine. Le nom de notre recrue y figure. Que va t il se passer? Bonne ou mauvaise nouvelle? Cela fait plus de 3 semaine qu’il est à Verdun….

une banque refuse mon argent

Posté : 28 janvier, 2008 @ 5:37 dans Non classé | 2 commentaires »

Oui, une banque refuse mon argent, pensez vous cela possible?

Voila une histoire qui devrait ne pas faire sourire que les clients de la Société Générale. Je vais à la BNP pour verser de l’argent sur le compte de ma grand mère car elle a des difficultés à se déplacer. Pas de problèmes, on accepte mes 200 Euros. Quelle banque refuserait de l’argent ?

J’en ai trouvé une!!!

Ce matin je dois aller à La Poste pour y déposer 300 euros sur le compte de ma mère qui est en voyage. Refus de la postière car je n’ai pas de procuration. Je lui fait remarquer que je ne retire pas d’argent mais que j’en verse. Elle reste insensible à mes argument et refuse tout net de prendre mes 300 EUROS.

POURQUOI?

La banque postale n’est plus le CCP et les postières, à mon avis, n’ont pas encore compris la différence entre CCP et Banque fut elle postale.

Et vous qu’en pensez vous?

Moi, si on me donne 300 euros je les prend, je demande pas à mon père si il a une procuration.

Je suis donc reparti avec 300 euros en poche.

 

ELLE EST SORTIE DE L’HOPITAL ( patricia 2)

Posté : 28 janvier, 2008 @ 10:35 dans liberte de pensee | Pas de commentaires »

 

Patricia a trouvé un petit logement loin de Yves. Maintenant, il lui faut affronter l’homme pour récupérer son mobilier, ses rideaux et autres babioles. Elle m’a téléphoné pour me demander un coup de main. Je connais Yves, bonjour, bonsoir, alors pas de problèmes je suis prêt, quand elle voudra. On ira avec des copains. Plus on est de fous plus on rit. La pauvre a encore du mal à s’en remettre. Alain,  un de mes camarades, lui a proposé de lui tapisser et repeindre son nouvel appartement. La solidarité se met en place. Mais Patricia,  la  prochaine fois que tu es amoureuse prend un gars de ton hôpital.

Voici donc les nouvelles de paticia.

L’histoire de Patricia est vraie, cela s’est passé avant les fetes, seul son prénom a été changé.

La prochaine fois, je vous parlerai de justine, qui travaille aux urgences. Quel métier!!!

1234
 

OPTICAL CONSULTING |
quoid'neuf ? |
Mieux Vivre @ Mimizan |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au fil des saisons
| Parlons en...
| SYNDICAT FO UES BOILEAU NRJ...